448 Lettres

No d'inventaire Année Date de classement De/A Correspondant-e (Nom Prénom Dates) Nombre de scan(s)
1082 1697 02.07.1697 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1125 1697 27.12.1697 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1240 1699 04.04.1699 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1260 1699 25.11.1699 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1287 1700 09.06.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1305 1700 24.09.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1309 1700 01.10.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1310 1700 05.10.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1313 1700 29.10.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1330 1701 19.03.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 8
1342 1701 29.06.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 2
1347 1701 23.07.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1362 1701 05.10.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1380 1702 25.02.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1399 1702 10.05.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1420 1702 19.07.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1448 1702 15.11.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1449 1702 22.11.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 6
1453 1702 13.12.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1462 1703 24.01.1703 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 6

Lettre 3736 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

Neuchâtel 18.01.1727

Je ne saurois assez

Ostervald remercie JA de l'avoir informé exactement de ce que le bon prélat [Wake] lui avait écrit. C'est d'autant plus digne de louange que la santé de son ami est toujours défaillante. Pour que celui-ci sache quoi répondre, il l'informe de la suite des événements. Les bontés du roi [Friedrich Wilhelm I] pour les députés [Jean-Louis Chouppard, David Vattel, Abraham II Perrot] augmentent de jour en jour: il les a fait manger avec lui et sa famille, ce qui est l'honneur le plus important, et s'es...

+ 4 pages

page 1

ms_fr_00491_f050r_ug64752_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f050v_ug64753_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f051r_ug64754_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f051v_ug64755_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00491_f052r_ug64756_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00491_f052v_ug64757_turrettini_file.jpg

Neuchâtel 18.01.1727


Lettre autographe, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 491 (f.50-52)

Budé, Lettres, III, p.174-177. Omissions.


Je ne saurois assez


Ostervald remercie JA de l'avoir informé exactement de ce que le bon prélat [Wake] lui avait écrit. C'est d'autant plus digne de louange que la santé de son ami est toujours défaillante. Pour que celui-ci sache quoi répondre, il l'informe de la suite des événements. Les bontés du roi [Friedrich Wilhelm I] pour les députés [Jean-Louis Chouppard, David Vattel, Abraham II Perrot] augmentent de jour en jour: il les a fait manger avec lui et sa famille, ce qui est l'honneur le plus important, et s'est entretenu avec eux dans son cabinet jusqu'au dîner. Il leur a posé toute sorte de questions – où ils avaient étudié, ce qu'ils pensaient du Consensus, s'ils savaient l'allemand etc. Une fois à table, où était réunie la famille royale, il fit asseoir Chouppard et ses collègues en face de lui et pendant tout le repas il les combla de bontés en les assurant de son estime et de sa bienveillance. Il ajouta que, par la suite, ils devraient s'adresser directement à lui par Forcade et par la reine [Sophia Dorothea] qui dit, à cette occasion, des choses très obligeantes. Cette dernière circonstance ne concerne que JA et le prélat. Il leur dit qu'ils étaient de sa religion et des braves gens et qu'ils ne devaient pas signer des formulaires d'hommes; que selon lui la religion consistait à croire en Dieu et Jésus-Christ et à l'aimer de tout son cœur de même que les hommes. Il parla avec horreur des princes qui vivent dans le désordre et que de mauvaises lectures gâtent; il cita à cette occasion le Dictionnaire de Bayle en ajoutant que, l'ayant trouvé parmi les livres de sa mère [Sophie Charlotte de Brandebourg-Prusse], il le brûla de ses propres mains. Après dîner, il s'entretint encore trois heures avec eux et leur dit à la fin qu'il voulait les faire ministres de sa Cour et ses chapelains. Il les fit pressentir sur cela par le comte de Fink et les brevets leur furent expédiés. Ils envoyèrent une lettre de compliments au roi le jour de l'an et demandèrent à la reine d'être reçus; celle-ci le leur refusa sous prétexte qu'elle ne pourrait pas être suffisamment avec eux. Elle les invita à dîner le 4 janvier. Il y avait aussi parmi les invités, outre pluieurs princes et princesses, [Veyssière] de La Croze. À cette occasion, la reine et la princesse ont eu la bonté de parler d'Ostervald. Quant au roi, lors d'un souper chez le comte de Dönhoff, il a parlé des députés avec la même bienveillance. Le lendemain, il a réitéré ses compliments chez Grumbkow, en présence de l'ambassadeur de France [Rothenburg]. Est-ce que tout cela n'aurait pas dû suffir à faire entériner la députation? Non, cela a été refusé et on a cherché toutes les façons d'entraver l'action des députés. Ceux qui sont à la tête de la bourgeoisie de Valangin ont écrit des lettres très fortes et ont ameuté plusieurs corps contre les ecclésiastiques. Le 13 de ce mois, on a vu des députés du Landeron, ville catholique dépendant de Neuchâtel, se rendre au Château avec d'autres députés pour protester contre les ecclésiastiques. Et cela, au nom d'une association qu'ils ont faite avec Valangin par laquelle ils se sont engagés à s'assister mutuellement pour défendre leur liberté temporelle et spirituelle. Aussitôt la Compagnie a envoyé un mémoire à la Cour pour protester contre les dangers d'une telle association qui oblige les Valanginois, qui sont tous des réformés, à maintenir ceux du Landeron. Ce qui s'est passé, c'est que le ministre qui fait tout à Berlin [d'Ilgen] a dû envoyer l'ordre du roi d'entériner, tout en faisant circuler en même temps des avis secrets de n'en rien faire. Outre cela, on décrie les ecclésiastiques, on menace de fermer les temples et d'en venir aux voies de fait; on est encore en pleine mer. Il paraît donc clair que celui qui a envoyé à l'archevêque la copie de l'édit du roi en faveur des ecclésiastiques a voulu se parer de beaux ornements pendant qu'il leur jouait un tour et que Wake, en faisant une deuxième démarche auprès du m"inistre par l'intermédiaire de l'envoyé d'Angleterre [Sutton], se confessait au renard, comme on dit. C'est pourquoi Ostervald supplie JA de faire bon usage de ce qu'il vient de lui dire et d'écrire au prélat en le remerciant de tout ce qu'il a fait, mais en le priant aussi de faire en sorte que les souverains de Prusse arrêtent les démarches de ceux qui, à Berlin et à Neuchâtel, ont de la mauvaise volonté contre les pasteurs. La source du mal est qu'un certain homme a la charge des affaires du pays; si les choses ne changent pas, il est à prévoir qu'après l'entérinement et le départ des députés, on attisera le trouble et on fera croire au roi que toute la faute revient aux ministres. Pour des raisons de prudence, l'affaire du jeune [Henri] Pury est toujours au même point; ses parents haïssent les pasteurs mais pour l'instant ceux-ci n'ont pas voulu se prononcer, en lui accordant encore un peu de temps. Ostervald se réjouit de la mort du roi de Pologne [August II] et de l'élévation du roi Stanislas, nouvelles qu'il croit sûres. Il se fait du souci pour l'état de santé de de Cambiague. Le maire de Neuchâtel [François de Chambrier] a réintégré ses fonctions. Pour le régent de 2e classe, il devra expliquer les dialogues de Castellion, quelques auteurs faciles et les éléments de base du grec. Il aura entre 20 et 24 pistoles de gage, un logement et 15 sols (?) par écolier et par mois; mais si le sujet est très bon, on pourrait augmenter ses appointements. Il faut aussi dire que la vie est beaucoup moins chère à Neuchâtel qu'à Genève. Il voudrait enfin savoir si on trouve à Genève la Chronologia de Cappel et quel en est le prix.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Neuchâtel

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 4 pages

page 1

ms_fr_00491_f050r_ug64752_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f050v_ug64753_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f051r_ug64754_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f051v_ug64755_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00491_f052r_ug64756_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00491_f052v_ug64757_turrettini_file.jpg