48 Lettres

Lettre 3724 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[Neuchâtel] 01.01.1727

Je viens vous embrasser

En ce premier jour de l'an, Ostervald prie Dieu pour la conservation de JA. Les remarques sur l'Ancien Testament ne sont pas encore mises au net. Il a lu avec une grande satisfaction les thèses que d'Ivernois lui a apportées de la part de JA [Disputatio, pars quinta, 1726] ; la clarté et la solidité y règnent partout, mais Ostervald ne partage pas complètement les sentiments de JA sur la devineresse d'Endor, étant plutôt dans les idées de ceux dont parle JA dans la thèse XIX. Il s'...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f048r_ug64748_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f048v_ug64749_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f049r_ug64750_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f049v_ug64751_turrettini_file.jpg

[Neuchâtel] 01.01.1727


Lettre autographe, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 491 (f.48-49)

Budé, Lettres, III, p.166-168. Omissions. Datée du 01.01.1726.


Je viens vous embrasser


En ce premier jour de l'an, Ostervald prie Dieu pour la conservation de JA. Les remarques sur l'Ancien Testament ne sont pas encore mises au net. Il a lu avec une grande satisfaction les thèses que d'Ivernois lui a apportées de la part de JA [Disputatio, pars quinta, 1726] ; la clarté et la solidité y règnent partout, mais Ostervald ne partage pas complètement les sentiments de JA sur la devineresse d'Endor, étant plutôt dans les idées de ceux dont parle JA dans la thèse XIX. Il s'en est expliqué lui-même dans ses Réflexions. Pour la difficulté dont fait état JA, il suffit de dire qu'il n'y a pas plus d'inconvénients à dire que Dieu intervient à cette occasion pour punir Saül que de croire ce qui est dit de Balaam dans Nombres 23. Comme Dieu a laissé Balaam se servir d'enchantements et de cérémonies superstitieuses pour maudire les Israëlites, ainsi il a laissé Saül consulter la pythonisse sur la base de croyances superstitieuses. Si l'action de Dieu était indigne dans le cas de la pythonisse, elle le serait aussi dans celui de Balaam puisque dans les deux il aurait donné créance aux enchantements et aux superstitions. Dieu, qui fit parler l'ânesse de Balaam pour lui reprocher sa folie, a pu en faire de même avec Saül. Son sentiment lui semble être confirmé par la prédiction de la mort de Saül et de ses fils, qui n'est nullement une conjecture. Il a été surpris de voir comment [Jean] Le Clerc, qui ne veut pas que les miracles des Égyptiens aient été des tours d'adresse, explique ce passage. Mais ce n'est pas le seul endroit où Le Clerc, pour aller trop vite, n'est pas d'accord avec lui-même; il y en a une infinité d'exemples dans ses notes sur le Nouveau Testament ainsi que dans ses commentaires sur les livres historiques de l'Ancien Testament. Les députés [Jean-Louis Chouppard, David Vattel et Abraham II Perrot] ont eu l'honneur d'une audience du roi [Friedrich Wilhelm I] qui les a reçus très favorablement et est allé jusqu'à leur dire que, quand ils auront quelque chose à demander, ils devront s'adresser directement à lui. Ils avaient obtenu un appointement favorable mais le Conseil d'État a refusé de l'entériner. Et les voici de nouveau en pleine mer. Il espère pourtant que la Cour redressera cela; mais on ne peut compter sur rien tant que le baron d'Ilgen dispose de tout. On n'a encore trouvé personne pour être régent du Collège; JA aurait-il quelques sujets à proposer?

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Neuchâtel

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f048r_ug64748_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f048v_ug64749_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f049r_ug64750_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f049v_ug64751_turrettini_file.jpg