47 Lettres

Lettre 3690 de Hans Heinrich II Ott à Jean-Alphonse Turrettini

Zurich 27.09.1726

I was interrupted

Ott a été interrompu dans sa rédaction la semaine dernière et a promis à JA d'achever de répondre à sa lettre avant de quitter Zurich. Wick était un ministre zurichois qui vécut il y a une centaine d'années auparavant. Il n'a pas écrit de chronique à proprement parler mais a récolté toute sorte de pièces, bonnes et mauvaises (lettres, pamphlets, copies, originaux etc.) en remplissant ainsi 13 volumes qu'il laissa, après sa mort, à la Bibliothèque des chanoines [Stiftsbibliothek] où ils so...

+ 1 pages

page 1

00577_3690-1_ug71491_turrettini_file.jpg

page 2


00578_3690-2-3_ug71492_turrettini_file.jpg

page 3

00579_3690-4_ug71493_turrettini_file.jpg

Zurich 27.09.1726


Lettre autographe, signée. Inédite. (Ang)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.O.5


I was interrupted


Ott a été interrompu dans sa rédaction la semaine dernière et a promis à JA d'achever de répondre à sa lettre avant de quitter Zurich. Wick était un ministre zurichois qui vécut il y a une centaine d'années auparavant. Il n'a pas écrit de chronique à proprement parler mais a récolté toute sorte de pièces, bonnes et mauvaises (lettres, pamphlets, copies, originaux etc.) en remplissant ainsi 13 volumes qu'il laissa, après sa mort, à la Bibliothèque des chanoines [Stiftsbibliothek] où ils sont encore conservés. Le problème est que le seul [Johann Jakob I] Hottinger en a l'accès et Ott a déjà dit à JA les difficultés qu'il avait eues avec lui en raison de sa méfiance à l'égard de Genève. À propos des lettres de Calvin et de Bèze, il lui envoie deux listes, la première tirée des papiers de son père [Johann Baptista], la seconde appartenant à Dürsteler, un ministre qui s'est souvent amusé à collectionner différentes choses curieuses. Les temps sont malheureusement très courts et Ott, qui s'en ira dans quatre jours, ne pourra pas attendre la réponse de son correspondant concernant les lettres auxquelles il serait intéressé. Pour les lettres conservées à la Bibliohèque publique, Ott tâchera de les copier avant son départ puisque le volume doit être retourné rapidement; il s'y met aujourd'hui même. Il aimerait donner une idée à JA des deux antistès [Blauner et Johann Ludwig Nüscheler] avec qui il a passé une partie de l'été mais il préférerait faire cela de vive voix; en tout cas il n'y a rien à attendre d'eux pour la cause qui tient à cœur à Ott et à JA. Même si celui de Berne [Blauner] a plus de savoir et de modestie, les deux ont un zèle excessif pour la religion. On a parlé, entre autres, de l'histoire de la Formula [Barnaud, Mémoires]: l'antistès de Zurich était là-dessus assez échauffé et disait que le livre devrait être brûlé et réfuté; l'autre antistès ne voulait rien savoir, en partie par mépris, en partie par peur de nouveaux troubles. Ott s'est réjoui de l'élection de [François-Frédéric] Treytorrens, qui doit être une belle satisfaction pour les amis lausannois. Il leur souhaite le même succès avec l'élection du professeur de théologie. Il n'ose penser aux conséquences possibles si c'était [Jean-Jacques] Salchli; il serait de toute façon considéré comme l'espion des professeurs de Berne. Il ne doute pas que la dernière pièce imprimée en Hollande sur la F[ormula] [Mémoires] ait beaucoup contribué à rendre le choix plein d'espoir. Lucerne résiste encore au pape [Benoît XIII]: la dispute ne concerne pas la religion, ces gens-là étant superstitieux et bigots. Ils sont assurés, en cas de rupture, de l'aide de Zurich et de Berne; cette dernière tient déjà prêts 5'000 hommes. D'autres Cantons les rallieront. Il tâchera de s'occuper à Paris du manuscrit d'Abauzit.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Zurich

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

00577_3690-1_ug71491_turrettini_file.jpg

page 2


00578_3690-2-3_ug71492_turrettini_file.jpg

page 3

00579_3690-4_ug71493_turrettini_file.jpg