47 Lettres

Lettre 3672 de Hans Heinrich II Ott à Jean-Alphonse Turrettini

Zurich 26.08.1726

I am heartily

Ott prie JA d'excuser le retard avec lequel il répond à sa lettre et à celle de son fils mais il est resté à Pfeffers presqu'un mois et a fait ensuite un court déplacement à Baden et à Frauenfeld. Il se réjouit de ce que JA ait pu surmonter la grave maladie qui l'avait frappé. Il faut voir là la main de la providence. Il est aussi content des progrès du jeune [Marc] Turrettini dans ses études. Les eaux de Pfeffers lui ont été très bénéfiques et, depuis qu'il a commencé à boire les eaux, ses maux...

page 1

00570_3672-1-2_ug71459_turrettini_file.jpg

page 2


00571_3672-3-4_ug71460_turrettini_file.jpg

Zurich 26.08.1726


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (Ang)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.O.5


I am heartily


Ott prie JA d'excuser le retard avec lequel il répond à sa lettre et à celle de son fils mais il est resté à Pfeffers presqu'un mois et a fait ensuite un court déplacement à Baden et à Frauenfeld. Il se réjouit de ce que JA ait pu surmonter la grave maladie qui l'avait frappé. Il faut voir là la main de la providence. Il est aussi content des progrès du jeune [Marc] Turrettini dans ses études. Les eaux de Pfeffers lui ont été très bénéfiques et, depuis qu'il a commencé à boire les eaux, ses maux n'ont pas réapparu. Il espère qu'il en sera ainsi encore longtemps. Il a rencontré aux eaux l'antistès de Zurich [Johann Ludwig Nüscheler] et le nouveau doyen de Berne [Blauner], qui semble être assez modéré; mais en réalité ses espoirs vont plutôt du côté de certains jeunes hommes. Ott remercie beaucoup JA de son invitation à aller le trouver sur la voie du retour; malgré le dérangement que cela causerait à son correspondant, il accepterait volontiers s'il ne devait pas aller rendre visite à son frère [Peter] à Strasbourg, d'où il poursuivra vers Paris. Il commencera bientôt le voyage. Il regrette le décès de [Gilbert II] Burnet, annoncé dans les journaux locaux. Il avait un bon esprit et c'est une perte pour le public. Daye devrait lui succéder. Ott a reçu plusieurs lettres de l'archevêque [Wake] et comptait transcrire les passages relatifs aux amis genevois. Mais il le fera samedi prochain; il saisira la même occasion pour écrire au fils de JA auquel il a envoyé le matin même l'édition de Pindare faite à Oxford car il a remarqué qu'elle manquait à la collection de JA. Il a joint les papiers que Scheuchzer a réunis sur les affaires de Lucerne [Lucerna lucens]: c'est un ensemble de faits qui mériterait d'être traduits en français. Il n'y a rien de ce que JA avait entendu sur l'abbé de Saint-Blaise [Bender]. Les députés ont fait savoir à Zurich et à Berne leur dispute avec le pape [Benoît XIII] ; ils ont obtenu une réponse très satisfaisante. On vient de parler d'une solution censée contenter toutes les parties et d'après laquelle le prêtre en exil [Andernmatt] laisserait sa place vacante jusqu'à sa mort; elle ne serait occupée que par un vicaire. Ott ne sait pas si Lucerne serait d'accord avec cette solution. Il a assisté récemment à la grande solennité de Baden; le bourgmestre [Hans Heinrich I] Hirzel a fait un excellent discours.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Zurich

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00570_3672-1-2_ug71459_turrettini_file.jpg

page 2


00571_3672-3-4_ug71460_turrettini_file.jpg