202 Lettres

Lettre 3583 de Johann Baptista Ott à Jean-Alphonse Turrettini

[Zurich] av.19.02.1726 [s.d.]

Audeo me Te

Ott ose déranger JA et le détourner de ses importantes occupations pour des bagatelles scolastiques. Il ne lui demande pas de lire le lexique et la concordance mais juste de jeter un coup d'œil aux feuilles qu'il lui envoie en guise de specimen [Specimen Lexici flaviani] et qu'il avait rédigées dans le temps, dans l'espoir d'un avancement plus académique qu'ecclésiastique. Quantitativement l'ensemble de l'ouvrage est comparable au lexique de Schweitzer [Thesaurus ecclesiasticus]. C...

+ 1 pages

page 1

00515_3583-1_ug71322_turrettini_file.jpg

page 2


00516_3583-2-3_ug71323_turrettini_file.jpg

page 3

00517_3583-4_ug71324_turrettini_file.jpg

[Zurich] av.19.02.1726 [s.d.]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (L)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.O.4


Audeo me Te


Ott ose déranger JA et le détourner de ses importantes occupations pour des bagatelles scolastiques. Il ne lui demande pas de lire le lexique et la concordance mais juste de jeter un coup d'œil aux feuilles qu'il lui envoie en guise de specimen [Specimen Lexici flaviani] et qu'il avait rédigées dans le temps, dans l'espoir d'un avancement plus académique qu'ecclésiastique. Quantitativement l'ensemble de l'ouvrage est comparable au lexique de Schweitzer [Thesaurus ecclesiasticus]. Certains amis l'ont vu et l'ont approuvé. Les actes de Brême [Bibliotheca historico-philologico-theologica] ont annoncé qu'il faisait imprimer une édition de Josèphe, ce qui ne lui est jamais passé par la tête. Il s'est d'abord occupé de la partie numismatique dans laquelle il espère avoir saisi certaines choses qui paraîtront sûrement sans importance à d'autres. Il serait reconnaissant à JA de montrer le specimen à des hommes qui aiment et s'intéressent aux antiquités; cela à condition naturellement que son correspondant ne considère pas ce travail comme un fatras inutile et ridicule. Si par contre on juge qu'il s'agit de quelque chose qui vaut la peine d'être édité, Ott se hâtera de le faire et de le passer à un éditeur qui veuille bien s'en charger. JA pourra discuter de tout cela avec le fils d'Ott [Hans Heinrich II], si Dieu lui fait la grâce d'arriver à Genève. Ott n'a pas encore pu envoyer le specimen à son fils en Angleterre car les feuilles viennent de revenir de Lipse.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Zurich

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

00515_3583-1_ug71322_turrettini_file.jpg

page 2


00516_3583-2-3_ug71323_turrettini_file.jpg

page 3

00517_3583-4_ug71324_turrettini_file.jpg