750 Lettres

Lettre 3568 de Jean-Alphonse Turrettini à William Wake

Genève 15.01.1726

En commençant la

JA présente à Wake ses meilleurs vœux pour la nouvelle l'année. On a été un peu rassuré au sujet d'une éventuelle aliénation de Neuchâtel, le roi de Prusse [Friedrich Wilhelm I] l'ayant démentie dans une lettre adressée au Conseil d'État neuchâtelois. Il y a pourtant apparence que le projet avait été élaboré pendant la période que le baron Strunkedé a passée à Neuchâtel à l'occasion des démêlés entre Neuchâtel et Valangin. Il est malheureux que le roi ne soit pas informé de l'état réel des chose...

Lettre 3568 de Jean-Alphonse Turrettini à William Wake

Genève 15.01.1726


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Christ Church Library (Oxford), Arch. W. Epist.31 (203)


En commençant la


JA présente à Wake ses meilleurs vœux pour la nouvelle l'année. On a été un peu rassuré au sujet d'une éventuelle aliénation de Neuchâtel, le roi de Prusse [Friedrich Wilhelm I] l'ayant démentie dans une lettre adressée au Conseil d'État neuchâtelois. Il y a pourtant apparence que le projet avait été élaboré pendant la période que le baron Strunkedé a passée à Neuchâtel à l'occasion des démêlés entre Neuchâtel et Valangin. Il est malheureux que le roi ne soit pas informé de l'état réel des choses et qu'il ne fasse pas confiance à ceux qui pourraient le renseigner plus correctement; la conséquence en est qu'il n'a pas, à l'égard de ce pays, les sentiments qu'il serait souhaitable qu'il eût. Ce serait une bonne chose que la Cour d'Angleterre écrivît au roi de Prusse mais il faudrait éviter que la lettre passât par d'Ilgen, qui n'est pas bien disposé envers Neuchâtel. On a envoyé un mémoire au baron [Friedrich Johann] de Bothmer mais il serait bon que Wake voulût bien en conférer avec lui et l'appuyer auprès du roi d'Angleterre. Il serait bon aussi que l'alliance récente entre l'Angleterre, la France et la Prusse produisît quelque adoucissement dans l'état des galériens et des prisonniers. JA recommande cette affaire à la charité de son correspondant. Cyprian vient de publier une continuation de son histoire ecclésiastique [Compendium] où il y a des choses bien malignes au sujet des réformés qu'il accuse de persécuter partout les luthériens. Il faudrait que quelqu'un, comme par exemple [Daniel Ernst] Jablonski, réfutât toutes les faussetés que l'ouvrage contient.

Adresse

[Angleterre]


Lieux

Émission

Genève

Réception

Angleterre

Conservation

Oxford


Cités dans la lettre