160 Lettres

Lettre 3561 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[Neuchâtel] 29.12.1725

Vos lettres me rejouïssent

Ostervald est heureux d'apprendre que [Jean-Robert] Chouet, ce digne magistrat qui aime tellement la religion et la justice, se souvient de lui; c'est une bonne chose pour JA qu'il puisse le voir aussi souvent. La réponse de Bernstorff à [Armand-Louis] de Marsay s'accorde avec ce que le roi [Friedrich Wilhelm I] a écrit au Conseil d'État sur les bruits de l'aliénation. Dès que le roi parle, il faut croire qu'il n'y a rien; le baron [Strunkedé] aussi a écrit en traitant de coquins et pis encore c...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f046r_ug64744_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f046v_ug64745_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f047r_ug64746_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f047v_ug64747_turrettini_file.jpg

[Neuchâtel] 29.12.1725


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 491 (f.46-47)


Vos lettres me rejouïssent


Ostervald est heureux d'apprendre que [Jean-Robert] Chouet, ce digne magistrat qui aime tellement la religion et la justice, se souvient de lui; c'est une bonne chose pour JA qu'il puisse le voir aussi souvent. La réponse de Bernstorff à [Armand-Louis] de Marsay s'accorde avec ce que le roi [Friedrich Wilhelm I] a écrit au Conseil d'État sur les bruits de l'aliénation. Dès que le roi parle, il faut croire qu'il n'y a rien; le baron [Strunkedé] aussi a écrit en traitant de coquins et pis encore ceux qui donnent lieu à ces bruits. Mais qui, davantage que ses favoris, les ont propagés? On connaît les liens qu'il a eus, pendant son séjour à Neuchâtel, avec les auteurs et les promoteurs du projet d'aliénation formé à Paris. Un tel bruit se serait difficilement répandu aussi largement s'il n'y avait eu aucun fondement. Quoi qu'il en soit, pour le moment l'affaire semble finie mais s'il est vrai que le baron a une telle autorité auprès du roi, l'avenir ne sera pas très tranquille. Il avait appris l'élection d'[Abraham] Dumont; au moment de son départ pour Berlin, Ostervald lui avait recommandé la simplicité dans la façon de prêcher mais on sait que les jeunes gens cèdent au goût général et à l'envie de montrer esprit et éloquence. Ostervald aimerait avoir des nouvelles du Nouveau Testament de Genève [Genève, 1726] ; [Jacques] Fabri et [Jacques] Barrillot lui avaient écrit qu'ils allaient l'imprimer après le mois de mai et il attend cela avec impatience. On lui a dit aussi que JA voulait faire imprimer son abrégé d'histoire ecclésiastique [Historiæ ecclesiasticæ compendium] ; il le conjure de le faire vite. Il faudrait aussi penser à donner une Bible revue, comme le sera le Nouveau Testament. La version actuelle de l'Ancien Testament [Genève, 1712] est obscure, peu exacte et donne prise aux libertins. Enfin l'Église et la Compagnie de Genève doivent cela à l'Église en général. Il termine sa lettre en faisant des vœux pour la nouvelle année.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Neuchâtel

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f046r_ug64744_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f046v_ug64745_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f047r_ug64746_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f047v_ug64747_turrettini_file.jpg