48 Lettres

Lettre 3556 de Jeanne Bonnet à Jean-Alphonse Turrettini

L'Évêché (prison de Genève) 30.11.1725

je ne peu mempeché

Jeanne Bonnet adresse à JA des remarques sur le sermon que celui-ci a prononcé la veille; comment est-il possible de prêcher sur la consolation et la confiance que tout fidèle doit avoir quand il est persécuté par les ennemis de Dieu et, en même temps, accorder cela avec les persécutions dont des chrétiens sincères font l'objet dans cette ville, où l'on se conduit à leur égard encore plus mal que les empereurs païens ne l'ont fait à l'égard des chrétiens? Saint Paul pouvait recevoir des visites...

+ 3 pages

page 1

0795_3556-1_ug71285_turrettini_file.jpg

page 2


0796_3556-2-3_ug71286_turrettini_file.jpg

page 3

0797_3556-4_ug71287_turrettini_file.jpg

page 4


0798_3556-5-6_ug71288_turrettini_file.jpg

page 5

0799_3556-7-8_ug71289_turrettini_file.jpg

L'Évêché (prison de Genève) 30.11.1725


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.B.38


je ne peu mempeché


Jeanne Bonnet adresse à JA des remarques sur le sermon que celui-ci a prononcé la veille; comment est-il possible de prêcher sur la consolation et la confiance que tout fidèle doit avoir quand il est persécuté par les ennemis de Dieu et, en même temps, accorder cela avec les persécutions dont des chrétiens sincères font l'objet dans cette ville, où l'on se conduit à leur égard encore plus mal que les empereurs païens ne l'ont fait à l'égard des chrétiens? Saint Paul pouvait recevoir des visites lors de son emprisonnement et il avait le droit d'écrire. Or, depuis qu'elle est enfermée, on lui interdit tout cela. Comment peut-on accorder cette attitude avec le commandement évangélique de visiter les prisonniers? Dans son sermon, JA a traité les prisonniers de sœurs et de frères; s'il a dit cela sincèrement et pas seulement de bouche, il devrait œuvrer en faveur de ceux-ci, qui sont membres d'un même corps. La conduite qu'elle a elle-même montre sa bonne foi; elle préfère rester dans son état de captivité plutôt que de se procurer la liberté par de fausses promesses concernant son comportement futur. Elle se laisse diriger par un esprit qu'elle croit divin si elle le juge d'après les fruits qu'il engendre en elle; si elle est dans l'erreur et qu'elle s'attribue une inspiration qu'en réalité elle n'a pas, ce sera Dieu qui la punira. Mais il ne manquera pas de punir très sévèrement les magistrats qui prétendent anticiper ses jugements et dominer les consciences de leurs sujets. Pour ce qui concerne le baptême des enfants Monod, il faut dire que ce n'est pas sur sa seule inspiration que les parents l'ont refusé mais sur la base d'autres inspirations que la mère avait eues et qui l'avaient poussée à se détacher du culte public. Ils ont accepté pour cela d'être chassés de leurs terres par les autorités bernoises. Il ne faut écouter qu'un seul Docteur et puisqu'elle a l'avantage de le faire, elle quitte pour cela les chansons d'amourette, à savoir ces sermons qui n'ont pas pour but l'unique sanctification des âmes; il n'y a que ceux qui sont convertis depuis longtemps qui peuvent convertir les autres. Un pasteur qui aime le monde fournira des explications relâchées de la Parole parce que trop attaché à la vieille nature.

Adresse

Genève


Lieux

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 3 pages

page 1

0795_3556-1_ug71285_turrettini_file.jpg

page 2


0796_3556-2-3_ug71286_turrettini_file.jpg

page 3

0797_3556-4_ug71287_turrettini_file.jpg

page 4


0798_3556-5-6_ug71288_turrettini_file.jpg

page 5

0799_3556-7-8_ug71289_turrettini_file.jpg