32 Lettres

Lettre 3542 de Barthélemy Barnaud à Jean-Alphonse Turrettini

[Lausanne] 30.09.1725

La nouvelle que vous avez pris

Barnaud croyait que son livre sur le Consensus [Mémoires] ne paraîtrait jamais mais JA lui a donné à ce sujet une bonne nouvelle et il s'empressera d'envoyer la préface à B[ernard, Jean-Frédéric]. Il soumettra ce qui reste à faire à JA. Il lui écrira aussi que M... [Jean Le Clerc] sera bien évidemment libre d'y ajouter ou changer ce qu'il jugera opportun. Il n'enverra en tout cas rien en Hollande sans l'avoir soumis à l'avis de JA. Tout mauvais que puisse être le livre de van den H...

page 1

0303_3542-1_ug71268_turrettini_file.jpg

page 2


0304_3542-2-3_ug71269_turrettini_file.jpg

[Lausanne] 30.09.1725


Lettre autographe, signée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.B.8

Extraits dans Meylan, Barbeyrac, p.137-138 (n.3).


La nouvelle que vous avez pris


Barnaud croyait que son livre sur le Consensus [Mémoires] ne paraîtrait jamais mais JA lui a donné à ce sujet une bonne nouvelle et il s'empressera d'envoyer la préface à B[ernard, Jean-Frédéric]. Il soumettra ce qui reste à faire à JA. Il lui écrira aussi que M... [Jean Le Clerc] sera bien évidemment libre d'y ajouter ou changer ce qu'il jugera opportun. Il n'enverra en tout cas rien en Hollande sans l'avoir soumis à l'avis de JA. Tout mauvais que puisse être le livre de van den Honert, il aimerait le voir mais il ne pense pas que celui-ci se vende à Genève. En tout cas ses menaces n'auront pas beaucoup d'effet. Il est mortifié de ce que JA lui écrit au sujet de [Jean Pierre] de Cr[ousaz] qui, à côté de ses nombreuses qualités et de son génie, a des faiblesses qui lui feront toujours du tort. [Georges] P[olier de Bottens] lui écrira en bon ami, afin qu'il en profite. Le bruit avait circulé qu'il avait perdu le fil de son discours en prêchant devant la cour de Frise. Informé de cela, il a écrit à Lausanne pour se justifier en faisant état des jalousies que ses sermons suscitaient chez les pasteurs flamands et français. Il a ajouté qu'il n'avait pas fait le voyage de Hollande pour ne pas avoir l'occasion de rencontrer des gens suspects, ce qui a dû scandaliser L[e] C[lerc]. Mais il a eu du moins la satisfaction de devenir membre de l'Académie royale des sciences, à la place du duc d'Escalona, comme il l'a écrit de manière très énergique à Lausanne. D'autres sources le disent peu satisfait de son poste à Groningue; il avoue lui-même avoir certains projets mais sans vouloir les dévoiler pour le moment. Barnaud n'a pas pu découvrir la source du bruit qui avait couru ici. Ruchat en a écrit à [Jean-Baptiste (?)] Bordier qui, dans sa réponse, pourrait lui en demander des nouvelles. Il y a du mal partout et dans une lettre il suffit de dire les choses en général afin que les intéressés soient plus sages à l'avenir. Barnaud a compris que JA devinait les personnes qu'il avait en vue; elles feront mieux de peser davantage leurs discours. Il comprend par ailleurs que parfois la vivacité du tempérament ou le plaisir de dire un bon mot puissent faire dire des choses qu'on ne dirait pas si on était toujours très sérieux.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Lausanne

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

0303_3542-1_ug71268_turrettini_file.jpg

page 2


0304_3542-2-3_ug71269_turrettini_file.jpg