58 Lettres

Lettre 3524 de Barthélemy Barnaud à Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 07.08.1725

Je continue de prendre toute la part

C'est avec tristesse que Barnaud apprend les frĂ©quentes maladies de JA ainsi que les indispositions de Marquet [Marc Turrettini] ; il espĂšre que l'un et l'autre se porteront mieux. Il le remercie de lui avoir envoyĂ© une lettre censĂ©e lui donner des nouvelles de [Johann Jakob] Horner; il n'y a pourtant rien compris puisque les expĂ©diteurs – Jean et Louis Faure ou Favre – lui sont inconnus. Elle doit ĂȘtre pour quelqu'un du mĂȘme nom que Barnaud ne connaĂźt pas. En bas de la lettre il y a quelques li...

page 1

0298_3524-1-2_ug71254_turrettini_file.jpg

page 2


0299_3524-3-4_ug71255_turrettini_file.jpg

Lausanne 07.08.1725


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.B.8


Je continue de prendre toute la part


C'est avec tristesse que Barnaud apprend les frĂ©quentes maladies de JA ainsi que les indispositions de Marquet [Marc Turrettini] ; il espĂšre que l'un et l'autre se porteront mieux. Il le remercie de lui avoir envoyĂ© une lettre censĂ©e lui donner des nouvelles de [Johann Jakob] Horner; il n'y a pourtant rien compris puisque les expĂ©diteurs – Jean et Louis Faure ou Favre – lui sont inconnus. Elle doit ĂȘtre pour quelqu'un du mĂȘme nom que Barnaud ne connaĂźt pas. En bas de la lettre il y a quelques lignes de Horner qui dit, en se trompant, que c'est la rĂ©ponse Ă  une lettre dont Barnaud l'aurait chargĂ© Ă  son dĂ©part de GenĂšve. Il ajoute qu'il est en Irlande. Barnaud demandera Ă  Sartoris de dĂ©couvrir qui est le destinataire de la lettre. Il regrette le triste accident arrivĂ© au syndic [Jacob] de Chapeaurouge. Il est ravi que JA ait acquis un tel voisin, qui le dĂ©livre, entre autres, de la mauvaise humeur de son prĂ©dĂ©cesseur, [Horace-BĂ©nĂ©dict (?)] De La Rive. [Jean-Pierre] de Crousaz a demandĂ© Ă  LL.EE. une prolongation de son congĂ©; on la lui a accordĂ©e jusqu'Ă  PĂąques mais aprĂšs cela on ouvrira une dispute pour lui donner un successeur. Cela veut dire que le fils de de Crousaz [Abraham], qui remplace actuellement son pĂšre Ă  l'AcadĂ©mie, ne sera pas assurĂ© de la succession, comme il l'espĂ©rait peut-ĂȘtre. Une des filles de de Crousaz [Marie] revient de Groningue. Les dĂ©putĂ©s du Conseil d'Yverdon et Bugnion ont exposĂ©, chacun, les raisons de leur diffĂ©rend devant une commission (dont faisaient partie le trĂ©sorier [Johann Ludwig] de Wattenwyl et le banneret Augspurger qui n'a pas encore remis sa dĂ©cision. Messieurs d'Yverdon se flattent qu'ils seront dĂ©livrĂ©s de ce ministre. Faigaux, auteur du beau sermon publiĂ© par la permission du syndic [David] Sartoris, a Ă©tĂ© fait suffragant de Desplands, avec qui il doit partager la pension. Cela fait suite Ă  quelques plaintes portĂ©es contre lui par des personnes de l'Église de la Classe de Morges. [Georges] Polier [de Bottens] est Ă  sa campagne; les moissons ont Ă©tĂ© trĂšs belles et il paraĂźt qu'il en est de mĂȘme Ă  GenĂšve. Barnaud est convaincu que [Jean-FrĂ©dĂ©ric] Bernard ne travaille pas Ă  la publication de son livre [MĂ©moires] et que L[e] C[lerc, Jean], contrairement Ă  ce qu'il dit, n'a pas cela Ă  cƓur.

Adresse

[GenĂšve]


Lieux

Émission

Lausanne

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

0298_3524-1-2_ug71254_turrettini_file.jpg

page 2


0299_3524-3-4_ug71255_turrettini_file.jpg