209 Lettres

Lettre 3511 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[NeuchĂątel] 30.05.1725

Quoy que ie vous aye

Ostervald Ă©crit Ă  JA au sujet d'une requĂȘte qu'il a reçue. Le marquis [Charles] de Rochegude a une pension du roi d'Angleterre [George I] de 50 piĂšces; elle lui sert Ă  assurer sa subsistance et celle de ses sƓurs. Or, il se trouve que le marquis est actuellement malade et proche de sa fin; ses sƓurs aimeraient bien pouvoir continuer Ă  bĂ©nĂ©ficier de cette pension. C'est pourquoi elles demandent Ă  JA et Ă  Ostervald d'intĂ©resser l'archevĂȘque [Wake] Ă  leur cas. Il faut ajouter que plusieurs personne...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f013r_ug64674_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f013v_ug64675_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f014r_ug64676_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f014v_ug64677_turrettini_file.jpg

[NeuchĂątel] 30.05.1725


Lettre autographe, adressée. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 491 (f.13-14)


Quoy que ie vous aye


Ostervald Ă©crit Ă  JA au sujet d'une requĂȘte qu'il a reçue. Le marquis [Charles] de Rochegude a une pension du roi d'Angleterre [George I] de 50 piĂšces; elle lui sert Ă  assurer sa subsistance et celle de ses sƓurs. Or, il se trouve que le marquis est actuellement malade et proche de sa fin; ses sƓurs aimeraient bien pouvoir continuer Ă  bĂ©nĂ©ficier de cette pension. C'est pourquoi elles demandent Ă  JA et Ă  Ostervald d'intĂ©resser l'archevĂȘque [Wake] Ă  leur cas. Il faut ajouter que plusieurs personnes de qualitĂ©, comme les Chandieu et les Tavel, soutiennent ces demoiselles. Ostervald ne sait pas si son ami et lui doivent entrer en matiĂšre mais il ne lui semblerait pas inconvenant d'intĂ©resser l'archevĂȘque Ă  ce qui est au fond une Ɠuvre de charitĂ©. Si JA est du mĂȘme avis, il pourrait exposer le cas (y compris au nom d'Ostervald) dans l'une des lettres qu'il envoie habituellement Ă  l'archevĂȘque. L'Ă©tat d'Ostervald est toujours le mĂȘme et il ne s'attend pas Ă  ce qu'il change. Dimanche il a prĂȘchĂ© et distribuĂ© la communion assis, ce qui l'a beaucoup soulagĂ©. DorĂ©navant il ne prĂȘchera que rarement, briĂšvement et sans excitation. On a besoin Ă  NeuchĂątel d'un rĂ©gent pour la deuxiĂšme classe du CollĂšge; il s'agit d'expliquer les dialogues de Castellion et quelques auteurs pas trop difficiles. On y enseigne les rudiments du grec et, quant au nombre d'heures d'enseignement, Ostervald donne la liste aussi bien pour l'Ă©tĂ© que pour l'hiver. Le gage est de 3 muids de blĂ© ou 9 sacs, un muid contenant 8 Ă©mines (qui est une mesure locale qu'on connaĂźt pourtant Ă  GenĂšve), 9 muids de vin (192 pots), un muid d'avoine, 32 francs d'argent, et un logement avec jardin. Les Ă©coliers payent 15 sols pour le mois et la rĂ©pĂ©tition; le chiffre peut varier selon le mĂ©rite du rĂ©gent. Ostervald demande Ă  JA s'il connaĂźt quelqu'un (qui ne soit pas prosĂ©lyte, les Messieurs n'en voulant pas) d'assez exact et de bonnes mƓurs qui pourrait faire l'affaire. Ils ne prennent pas non plus de ministres ni de gens qui se destinent Ă  servir l'Église puisqu'ils ont d'autres buts que celui d'enseigner.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f013r_ug64674_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f013v_ug64675_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f014r_ug64676_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f014v_ug64677_turrettini_file.jpg