25 Lettres

Lettre 3506 de Jean Le Clerc à Jean-Alphonse Turrettini

Amsterdam 15.05.1725

Je vous suis... extrémement

Le Clerc remercie JA d'avoir favorisé son neveu [Jacques-Théodore] pour la chaire des langues orientales. Ceux qui étudient la théologie ne visent que la prédication et s'imaginent qu'ils savent assez d'hébreu quand ils peuvent entendre les commentaires de l'Ancien Testament. En réalité en plus de cela il faut être capable de juger des sentiments des interprètes et en choisir le meilleur, ce qui n'est possible que grâce à un affinement du goût que seule une lecture assidue du texte original peut...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00487_f318r_ug62541_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f318v_ug62542_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f319r_ug62543_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f319v_ug62544_turrettini_file.jpg

Amsterdam 15.05.1725


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 487 (f.318-319)

Sina, Epistolario, IV, p.306-308.


Je vous suis... extrémement


Le Clerc remercie JA d'avoir favorisé son neveu [Jacques-Théodore] pour la chaire des langues orientales. Ceux qui étudient la théologie ne visent que la prédication et s'imaginent qu'ils savent assez d'hébreu quand ils peuvent entendre les commentaires de l'Ancien Testament. En réalité en plus de cela il faut être capable de juger des sentiments des interprètes et en choisir le meilleur, ce qui n'est possible que grâce à un affinement du goût que seule une lecture assidue du texte original peut produire; et il sait combien cela lui a coûté. Dans ses commentaires sur les hagiographes et sur les prophètes il a montré une infinité de passages qui ont été mal interprétés faute d'une connaissance suffisante de l'hébreu, qui est une langue avec des tournures très particulières qui ne doivent pas être prises dans un sens conforme à l'usage des langues modernes. Il a écrit à son neveu d'agir de concert avec JA et avec son cousin [Samuel Turrettini] et il y a toute apparence qu'il le fera. L'imprimeur [Jean-Frédéric] Bernard accepte les conditions de l'auteur du livre [Barnaud, Mémoires] et s'est engagé à le faire sortir vite ; Le Clerc lui-même fera en sorte que l'auteur ait un exemplaire complet de la Bibliothèque historique, en rendant un exemplaire qu'il a et en y ajoutant les volumes qui manquent. Il y a si peu d'exemplaires complets que les Wetstein en demandent un prix excessif. Le Clerc ne croit pas que la réunion avec les luthériens se fera, parce que les théologiens n'ont pas assez de modération et de charité et les princes ne sont ni assez éclairés ni assez fermes. Mais si on sème la modération, il faut espérer qu'avec le temps les gens en auront de plus en plus. Le Clerc a essayé d'inspirer la douceur à propos des controverses de Dordrecht, notamment dans le IIe tome de son Histoire des Provinces-Unies. Il a beaucoup trop d'occupations pour son âge et cela retarde ses travaux. Après l'Histoire, il mettra sous la presse ses commentaires sur les hagiographes et les prophètes. Il a lu avec beaucoup de satisfaction les thèses de JA où il répond aux objections [Dissertatio, pars prima-secunda, 1724]. Il aimerait que son correspondant achève un système complet du même goût.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Amsterdam

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00487_f318r_ug62541_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f318v_ug62542_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f319r_ug62543_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f319v_ug62544_turrettini_file.jpg