80 Lettres

Lettre 3505 de Hans Heinrich II Ott à Jean-Alphonse Turrettini

Lambeth (Londres) 14.05.1725 [03.05.1725]

I have received

Ott regrette que la santé de JA ne se soit pas encore affermie; il espère dans les bons effets de la saison chaude. Il a passé lui-même un assez mauvais hiver et il sera obligé de faire une nouvelle cure d'eau médicinale. JA lui a écrit à propos de [Françoise] L'Escot; il en a parlé avec l'archevêque [Wake] qui a promis de s'occuper d'elle. Le problème vient de ce que les pensions sont payées avec une certaine lenteur. Daye adresse ses salutations à JA; il a donné à Ott quelques livres, il en a...

page 1

00556_3505-1-2_ug71231_turrettini_file.jpg

page 2


00557_3505-3-4_ug71232_turrettini_file.jpg

Lambeth (Londres) 14.05.1725 [03.05.1725]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (Ang)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.O.5


I have received


Ott regrette que la santé de JA ne se soit pas encore affermie; il espère dans les bons effets de la saison chaude. Il a passé lui-même un assez mauvais hiver et il sera obligé de faire une nouvelle cure d'eau médicinale. JA lui a écrit à propos de [Françoise] L'Escot; il en a parlé avec l'archevêque [Wake] qui a promis de s'occuper d'elle. Le problème vient de ce que les pensions sont payées avec une certaine lenteur. Daye adresse ses salutations à JA; il a donné à Ott quelques livres, il en a d'autres prêts, outre ceux que JA lui a demandés [Wollaston, The Religion of Nature; Collins, A discourse; Chandler, A Defence; Clarke, XVII sermons]. Il les enverra à la première occasion. Après la lettre de JA, il a rendu visite à de Rossières, qui a retrouvé sa santé. JA mentionne dans sa lettre l'Elogium de Pictet [Maurice, Picteti Oratio funebris], il a vu aussi la médaille qui est une nouvelle manière d'honorer un pasteur savant et orthodoxe. On a parlé d'appeler le fils de celui-ci [Jean-François] à une Église française presbytérienne de Londres. On a sûrement pris à Genève les bonnes mesures avec les enthousiastes locaux, une maison de fou est la seule prison qui leur convienne, quand ils commencent à troubler l'ordre public. Mais Ott ne sait pas qui est ce [Béat-Louis] de Muralt que JA mentionne parmi les enthousiastes, sinon qu'il est de Berne et non de Zurich. Il pense qu'ils ont bien pris soin de l'Hôpital de Genève; il s'est rendu, au nom de l'archevêque, auprès du doyen des Arches (?) et des autres officiers de la Cour ecclésiastique qui ont donné un avis favorable dans leurs livres. Tout ce que les gouverneurs de l'Hôpital doivent faire, c'est de rester en bonne relation avec les exécuteurs du colonel. Il ne doute pas que [Robert (?)] Caille ne les ait informés de cela. Ott sera content d'apprendre qui a été élu pour la profession d'hébreu. Il n'a rien reçu récemment d'[Ami] Lullin. Il y a un projet de rééditer les Fœdera de Rymer mais non par autorité publique et sans aucun ajout. À l'origine du projet figure l'imprimeur Tonson qui envisage une souscription de 50 guinées et peu de tirages. L'entreprise semble être dictée davantage par son intérêt privé que par le bien public. Il vient de paraître un recueil concernant la reine Marie d'Écosse en 2 folios [A Vindication of Mary (?)]. Il ya aussi un autre projet d'imprimer tous les historiens latins d'Angleterre, ce qui ne devrait pas faire moins de 20 volumes au rythme de deux par année. Chishull a publié un projet pour imprimer les Antiquitates asiaticæ avec 300 inscriptions grecques.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Lambeth (Londres)

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00556_3505-1-2_ug71231_turrettini_file.jpg

page 2


00557_3505-3-4_ug71232_turrettini_file.jpg