209 Lettres

Lettre 3477 de Jean-Alphonse Turrettini à William Wake

Genève 20.03.1725 [20.03.1725 (n.s.)]

Quoi que j'aye eu

JA écrit à Wake au sujet de l'affaire de l'Hôpital de Genève sur laquelle il trouvera ci-joint un mémoire. JA est sûr que Wake ne manquera pas de recommander l'affaire à sa Cour. Il transcrit par la suite un extrait d'une lettre de Pfaff [voir lettre 3352] concernant la réunion; le théologien allemand affirme la nécessité de répondre aux ouvrages de Cyprian [Abgetrungener Unterricht] et de Loescher [Aussführliche Historia motuum]. Il ajoute aussi qu'il a dû changer d'avis sur Moshe...

Lettre 3477 de Jean-Alphonse Turrettini à William Wake

Genève 20.03.1725 [20.03.1725 (n.s.)]


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Christ Church Library (Oxford), Arch. W. Epist.31 (191)


Quoi que j'aye eu


JA écrit à Wake au sujet de l'affaire de l'Hôpital de Genève sur laquelle il trouvera ci-joint un mémoire. JA est sûr que Wake ne manquera pas de recommander l'affaire à sa Cour. Il transcrit par la suite un extrait d'une lettre de Pfaff [voir lettre 3352] concernant la réunion; le théologien allemand affirme la nécessité de répondre aux ouvrages de Cyprian [Abgetrungener Unterricht] et de Loescher [Aussführliche Historia motuum]. Il ajoute aussi qu'il a dû changer d'avis sur Mosheim qu'il croyait acquis à la cause irénique. Il est bien triste qu'un projet aussi utile et aussi nécessaire soit abandonné. JA n'a pas vu les ouvrages des deux théologiens mais, comme ils sont en allemand, il ne pourrait pas les comprendre; il serait néanmoins important d'y répondre. Il faudrait que ce soit à la Cour de Berlin où on pourrait éclaircir les faits qui sont allégués par les deux théologiens. On ne doit pas négliger l'affaire de Thorn [Torún], qui peut être un puissant aiguillon pour l'union. L'occasion pour en discuter pourrait être la réunion qui est prévue entre les rois d'Angleterre [George I], de Prusse [Friedrich Wilhelm I], de Suède [Friedrich I] et le landgrave de Hesse-Kassel [Karl VIII]. Du Plan a envoyé à Berlin une requête semblable à celle qu'il a envoyée en Angleterre. On lui a répondu que le roi était toujours attentif au sort des protestants persécutés mais que l'état actuel des affaires du Palatinat et de Thorn invitait à attendre avant de prendre une décision car il risque d'y avoir des changements. On ajoute que le roi de Prusse recevra les nouveaux réfugiés de France et fera un fond nouveau pour les secourir. L'affaire des Cévennes n'a pas encore été jugée; les prisonniers ont été transférés à Nîmes. On reçoit deux nouvelles de Paris: la première, qu'on renvoie l'Infante [Marie-Anne-Victoire de Bourbon] à Madrid, ne surprend personne; la seconde, que le roi de France [Louis XV] se marierait avec une princesse d'Angleterre, semble très peu vraisemblable.

Adresse

[Angleterre]


Lieux

Émission

Genève

Réception

Angleterre

Conservation

Oxford


Cités dans la lettre