23 Lettres

Lettre 3443 de Antoine Matthieu Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Francfort 26.12.1724

Nous avons trouvé Monsr Einard

[Jacques II] Eynard a fait trĂšs bonne impression sur les membres de l'Église française et est apparu tel que JA l'avait dĂ©crit, Ă  savoir un jeune homme qui a de l'Ă©tude, du talent pour la prĂ©dication, de la sagesse et de la modestie, qualitĂ© particuliĂšrement nĂ©cessaire dans ce pays oĂč on exige, peut-ĂȘtre, davantage de gravitĂ© qu'ailleurs. La petitesse de cette Ă©glise devrait du reste bien convenir Ă  la faiblesse de sa voix et Ă  la dĂ©licatesse de sa constitution. Matthieu se rĂ©jouit de l'avoir po...

page 1

00084_3443-1_ug71140_turrettini_file.jpg

page 2


00085_3443-2-3_ug71141_turrettini_file.jpg

Francfort 26.12.1724


Lettre autographe, signée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.M.9

Budé, Lettres, II, p.285-287. Omissions.


Nous avons trouvé Monsr Einard


[Jacques II] Eynard a fait trĂšs bonne impression sur les membres de l'Église française et est apparu tel que JA l'avait dĂ©crit, Ă  savoir un jeune homme qui a de l'Ă©tude, du talent pour la prĂ©dication, de la sagesse et de la modestie, qualitĂ© particuliĂšrement nĂ©cessaire dans ce pays oĂč on exige, peut-ĂȘtre, davantage de gravitĂ© qu'ailleurs. La petitesse de cette Ă©glise devrait du reste bien convenir Ă  la faiblesse de sa voix et Ă  la dĂ©licatesse de sa constitution. Matthieu se rĂ©jouit de l'avoir pour collĂšgue. Il a Ă©tĂ© installĂ© dimanche et a prĂȘchĂ© hier pour la FĂȘte de NoĂ«l et l'assemblĂ©e a Ă©tĂ© trĂšs satisfaite. Il semble que l'air de ce pays lui convienne; il a dĂ©jĂ  pris un peu d'embonpoint et sa voix commence Ă  se fortifier. Il a chargĂ© Matthieu de dire Ă  JA qu'il attend, avant d'Ă©crire Ă  la Compagnie de GenĂšve, que le Consistoire ait Ă©crit la sienne, de façon Ă  envoyer les deux lettres ensemble. Matthieu a reçu les thĂšses de JA et l'en remercie. GrĂące Ă  Eynard il pourra complĂ©ter ce qui lui manque de ses travaux acadĂ©miques. JA a sĂ»rement su que le duc de Wurtemberg avait accordĂ© Ă  ses sujets rĂ©formĂ©s qui rĂ©sident Ă  Stuttgart le libre exercice de leur religion; ils ont dĂ©jĂ  commencĂ© Ă  exercer en français et l'exercice allemand devrait suivre sous peu. Ne pouvant pas entretenir eux-mĂȘmes le ministre, ils demandent aux Églises sƓurs de constituer un fonds. Francfort les a dĂ©jĂ  aidĂ©s dans la mesure de ses possibilitĂ©s et Matthieu demande Ă  JA de soutenir cette demande quand elle sera faite Ă  GenĂšve. C'est quelque chose d'important parce que l'exemple du duc [Eberhard Ludwig] de Wurtemberg pourrait ĂȘtre suivi par les autres princes luthĂ©riens.

Adresse

[GenĂšve]


Lieux

Émission

Francfort

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

00084_3443-1_ug71140_turrettini_file.jpg

page 2


00085_3443-2-3_ug71141_turrettini_file.jpg