28 Lettres

Lettre 3426 de Jean-Alphonse Turrettini à William Wake

Genève (campagne) 02.11.1724 [02.11.1724 (n.s.)]

Quoique j'aye eu l'honneur

JA a eu l'occasion d'écrire plusieurs fois ces derniers temps à Wake, soit par la poste, soit par Daye soit enfin par un ministre transylvain [Ficsor]. Il le fait à nouveau aujourd'hui parce que lui sont tombées entre les mains deux pièces qui pourraient intéresser l'archevêque. L'une d'entre elles est une lettre du roi de Suède [Friedrich I] au roi de Sardaigne [Victor-Amédée II] qui, jointe aux recommandations du roi d'Angleterre [George I], devrait bien aider les Frères [vaudois]. Quand Moles...

Lettre 3426 de Jean-Alphonse Turrettini à William Wake

Genève (campagne) 02.11.1724 [02.11.1724 (n.s.)]


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Christ Church Library (Oxford), Arch. W. Epist.31 (183)


Quoique j'aye eu l'honneur


JA a eu l'occasion d'écrire plusieurs fois ces derniers temps à Wake, soit par la poste, soit par Daye soit enfin par un ministre transylvain [Ficsor]. Il le fait à nouveau aujourd'hui parce que lui sont tombées entre les mains deux pièces qui pourraient intéresser l'archevêque. L'une d'entre elles est une lettre du roi de Suède [Friedrich I] au roi de Sardaigne [Victor-Amédée II] qui, jointe aux recommandations du roi d'Angleterre [George I], devrait bien aider les Frères [vaudois]. Quand Molesworth est venu à Genève et qu'ils ont discuté de cela, l'envoyé anglais à Turin a dit qu'il s'agirait d'une négociation pénible mais qu'il la ferait conformément aux ordres reçus. Ces gens sont du reste aussi très reconnaissants à Wake pour la lettre qu'il a écrite. Même si on n'arrivait pas à satisfaire toutes leurs plaintes, ce serait déjà assez si on créait suffisamment de mouvement pour montrer que les puissances protestantes s'intéressent à eux, ce qui leur donnerait peut-être un peu de tranquillité, du moins pour quelque temps. À Lausanne, un nouvel incident vient d'arriver au sujet de la signature du Consensus. À l'Académie, il y avait en effet un livre avec le Consensus et les signatures où on avait mis le récit de ce qui s'était passé et des explications données verbalement par les députés bernois [Johann Anton Tillier et Johann Rudolf Tillier] relatives aux conditions des signatures. Messieurs de Berne l'ont su et ont demandé à voir le livre. À la place, ils en ont envoyé un autre où il est marqué que le Consensus est un formulaire de doctrine contre lequel il ne faut rien enseigner et que chacun signera désormais purement et simplement sans aucune explication. Tout cela est fâcheux parce que la solution qu'on avait trouvée soulageait quelque peu les consciences. [Johann Jakob] Horner ne tardera pas à arriver en Angleterre; il a fait beaucoup de bien là où il a été; il a fait notamment imprimer à Genève La Religion de Paul, qui est la traduction d'un sermon de l'archevêque de Tuam [Synge] ; il a fait aussi imprimer les lois civiles et ecclésiastiques contre les hérétiques [de Whitby], qui est un très bon livre. Il y a eu de très bonnes vendanges mais JA n'a pas pu en profiter, car il a été tout le temps malade; il commence seulement maintenant à se rétablir. L'expéditeur aimerait avoir une adresse à Paris où envoyer les lettres pour Wake. Il vient d'apprendre que le ministre de Transylvanie sur lequel il avait écrit à Wake [Ficsor] s'est arrêté à Paris où il a trouvé une condition; JA le priera de lui renvoyer ce dont il l'avait chargé pour Wake. Il apprend que Cyprian a écrit un livre contre la réunion des protestants [Abgetrungener Unterricht (?)] où JA est pourtant traité honnêtement; en revanche c'est Pfaff qui est durement attaqué. Du reste celui-ci n'a plus écrit à JA; il est à craindre que toutes les difficultés qu'on lui a faites ne le fassent désister de son beau projet.

Adresse

[Angleterre]


Lieux

Émission

Genève

Réception

Angleterre

Conservation

Oxford


Cités dans la lettre