285 Lettres

Lettre 3355 de William Wake à Jean-Alphonse Turrettini

Lambeth House (Londres) 19.01.1724 [08.01.1723/4 (v.s.)]

I had the favour of

Wake a reçu la lettre de JA et le livre qu'il lui a envoyé [Roques, Le pasteur évangélique] sur un sujet qui est malheureusement négligé par les jeunes ministres. Burnet avait écrit là-dessus un petit traité que Wake recommande toujours aux jeunes gens de lire [A Discourse of the Pastoral Care]. En lisant l'ouvrage reçu, il a pensé que, si l'auteur voulait abréger son travail, omettre la première partie et une grande partie de la dernière, qui concerne le méthode pour faire un serm...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_493_f111r_ug66003_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_493_f111v_ug66004_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_493_f112r_ug66005_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_493_f112v_ug66006_turrettini_file.jpg

Lettre 3355 de William Wake à Jean-Alphonse Turrettini

Lambeth House (Londres) 19.01.1724 [08.01.1723/4 (v.s.)]


Lettre autographe, signée. (Ang)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 493 (f.111-112)

Budé, Lettres, III, p.403-404. Traduite en français et datée du 08.01.1724. Omissions.


I had the favour of


Wake a reçu la lettre de JA et le livre qu'il lui a envoyé [Roques, Le pasteur évangélique] sur un sujet qui est malheureusement négligé par les jeunes ministres. Burnet avait écrit là-dessus un petit traité que Wake recommande toujours aux jeunes gens de lire [A Discourse of the Pastoral Care]. En lisant l'ouvrage reçu, il a pensé que, si l'auteur voulait abréger son travail, omettre la première partie et une grande partie de la dernière, qui concerne le méthode pour faire un sermon, il pourrait en faire le sujet d'un traité distinct alors le reste pourrait être très profitable aux ministres. Il pense en tout cas que c'est un très bon travail. Wake est navré d'apprendre, par la deuxième lettre de JA, que les ecclésiastiques de Berne et de Zurich sont à ce point hostiles à la modération; il n'y a pas beaucoup d'espoir pour la réunion tant que les magistrats se laisseront conduire par les ministres. Il a lu avec plaisir les lettres du duc de Saxe-Gotha [Friedrich II] et du docteur Cyprian; il faut reconnaître qu'il y a des hommes échauffés et imprudents des deux côtés et que certains s'engagent dans ces matières en suivant davantage leurs intérêts séculiers que le bien de l'Église. Pour ce qui concerne les réformés du Palatinat, Wake ne se prononce ni pour ni contre leur attitude. Le roi d'Angleterre [George I], avec qui il a parlé de cela, semble leur donner raison ainsi que d'autres qui prétendent connaître très bien leur situation et parmi lesquels il y a l'ancien résident à Heidelberg, Haldane. Il y a eu le projet d'une collecte pour les protestants de l'étranger mais le projet a rencontré, Wake ne sait pourquoi, plusieurs difficultés à la Cour. Il y a maintenant une nouvelle requête. Il n'a pas entendu parler d'une réponse [1724] du Corps helvétique à la lettre du roi d'Angleterre [George I, "Aux Illustres", 1723]. Wake est navré que quelqu'un [Bénédict Pictet] qui fait partie du même corps ecclésiastique que JA puisse attaquer celui-ci qui en est un aussi grand ornement. Il n'est pas nouveau qu'un homme change ses opinions et cela est à son honneur s'il est convaincu qu'il avait tort. On ne peut reprocher à un fils de se départir des erreurs de son père à moins de penser que les principes devraient être héréditaires comme le sont les patrimoines. Mais ces faiblesses ont toujours existé et il vaut mieux avoir pitié de ces hommes que de se quereller avec eux. La situation du colonel Stewart est devenue plus difficile après les dernières tentatives contre le gouvernement. De plus, à la suite de la mort de [Charles I Spencer] de Sunderland, il a perdu le meilleur ami qu'il avait parmi les ministres d'État. Le mieux pour le colonel serait d'envoyer sa pétition au roi, jointe à une lettre pour le duc [Ker] de Roxburgh, secrétaire pour l'Écosse. Par le biais de [Hans Heinrich II] Ott, il a reçu le livre envoyé par JA sur la réunion des Églises protestantes [Pensées]. Il en a lu déjà une grande partie et y a pris grand plaisir; l'auteur [Brucker] maîtrise bien son sujet et a écrit avec une très grande clarté. [Etheldreda] Wake remercie JA pour les herbes; le prélat lui est aussi reconnaissant de lui avoir envoyé la dernière partie de ses thèses en défense de la religion chrétienne [Disputatio, pars sexta, 1723]. Les déistes anglais ont lancé une nouvelle attaque contre la religion chrétienne par la publication d'un livre [Collins, A Discourse] qui prétend montrer que les prophéties messianiques de l'Ancien Testament ne se sont pas réalisées dans le Christ et que l'application qu'on en fait dans le Nouveau Testament est fausse. C'est une attaque grave et il faut y répondre solidement. Il a chargé deux ou trois personnes de cela. Il remercie JA de l'accueil qu'il a réservé à Ott et à Daye.

Adresse

[Genève]


Lieux

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_493_f111r_ug66003_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_493_f111v_ug66004_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_493_f112r_ug66005_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_493_f112v_ug66006_turrettini_file.jpg