207 Lettres

Lettre 3321 de Christoph Steiger Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Tschugg 02.10.1723

Je viens de ressevoir

Steiger a reçu la lettre de JA Ă  ses vendanges. Il eĂ»t Ă©tĂ© souhaitable que le clergĂ© de Berne et de Zurich eĂ»t fait preuve de davantage de modĂ©ration dans l'affaire du Consensus et eĂ»t suivi les autres Cantons et les autres Églises de Suisse. DĂšs que LL.EE. ont vu l'ouvrage du jeune professeur [Salchli, StricturĂŠ], elles ont imposĂ© au clergĂ© de ne plus rien publier sur cette matiĂšre. Il est vrai que de pareils ouvrages ne favorisent guĂšre la rĂ©union. Il est aussi vrai que les luthĂ©...

page 1

01464_3321-1_ug70996_turrettini_file.jpg

page 2


01465_3321-2-3_ug70997_turrettini_file.jpg

Tschugg 02.10.1723


Lettre autographe, signée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.S.23

Budé, Lettres, III, p.334-336.


Je viens de ressevoir


Steiger a reçu la lettre de JA Ă  ses vendanges. Il eĂ»t Ă©tĂ© souhaitable que le clergĂ© de Berne et de Zurich eĂ»t fait preuve de davantage de modĂ©ration dans l'affaire du Consensus et eĂ»t suivi les autres Cantons et les autres Églises de Suisse. DĂšs que LL.EE. ont vu l'ouvrage du jeune professeur [Salchli, StricturĂŠ], elles ont imposĂ© au clergĂ© de ne plus rien publier sur cette matiĂšre. Il est vrai que de pareils ouvrages ne favorisent guĂšre la rĂ©union. Il est aussi vrai que les luthĂ©riens ne sont pas trĂšs modĂ©rĂ©s non plus. La SuĂšde ne veut pas permettre l'exercice de la religion rĂ©formĂ©e aux Ă©trangers qui veulent s'Ă©tablir dans le pays. On a eu beaucoup de difficultĂ©s Ă  la DiĂšte de Frauenfeld pour trouver une rĂ©ponse commune aux deux rois [George I et Friedrich Wilhelm I]. Zurich ne voulait pas qu'on dĂ©clarĂąt que le Consensus n'Ă©tait pas une formule de foi mais un rĂšglement de doctrine contre lequel on n'enseignerait pas. On n'a pas voulu non plus se dĂ©terminer pour son abolition. Ils ont finalement cĂ©dĂ© sur le premier point et ont acceptĂ© qu'on dĂ©clare qu'on enlĂšverait le Consensus si on constatait qu'il constituait un obstacle pour la rĂ©union. Zurich a ratifiĂ© ce projet de rĂ©ponse; Ă  Berne, on dĂ©libĂ©rera aprĂšs les vendanges. Il prĂ©sume que le roi d'Angleterre et les princes Ă©vangĂ©liques ont des affaires si graves et urgentes avec lesquelles s'occuper qu'ils ne seront pas pressĂ©s pour la rĂ©unification. Les rĂ©formĂ©s du Palatinat ont eu d'autant plus tort de refuser une contribution aux luthĂ©riens que les États rĂ©formĂ©s les auraient dĂ©dommagĂ©s en partie par des collectes. Si on rĂ©formait les cƓurs et la vie, on pourrait voir renaĂźtre l'amitiĂ© entre les chrĂ©tiens.

Adresse

[GenĂšve]


Lieux

Émission

Tschugg

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

01464_3321-1_ug70996_turrettini_file.jpg

page 2


01465_3321-2-3_ug70997_turrettini_file.jpg