285 Lettres

Lettre 3305 de Friedrich II Sachsen-Gotha  à Jean-Alphonse Turrettini

Altenbourg 05.09.1723

Vostre lettre du 5 juillet

Friedrich remercie JA de lui avoir envoyé son livre de la vérité de la religion chrétienne [Disputatio, pars prima-sexta (?), 1721-1723] ; c'est une défense faite avec beaucoup d'érudition. Il est aussi reconnaissant de l'humanité dont se ressentent à Genève les luthériens. Quant à lui, il ne manquera pas de témoigner de la bienveillance à l'égard des réformés qui sont dans sa Cour et il a recommandé aux ministres et aux professeurs d'en faire autant. Puisque JA l'a encouragé à pro...

+ 2 pages

page 1

1718_3305-1_ug70973_turrettini_file.jpg

page 2


1719_3305-2-3_ug70974_turrettini_file.jpg

page 3

1720_3305-4_ug70975_turrettini_file.jpg

page 4


1721_3305-5_ug70976_turrettini_file.jpg

Altenbourg 05.09.1723


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.F.10

Budé, Lettres, III, p.311-314.


Vostre lettre du 5 juillet


Friedrich remercie JA de lui avoir envoyé son livre de la vérité de la religion chrétienne [Disputatio, pars prima-sexta (?), 1721-1723] ; c'est une défense faite avec beaucoup d'érudition. Il est aussi reconnaissant de l'humanité dont se ressentent à Genève les luthériens. Quant à lui, il ne manquera pas de témoigner de la bienveillance à l'égard des réformés qui sont dans sa Cour et il a recommandé aux ministres et aux professeurs d'en faire autant. Puisque JA l'a encouragé à promouvoir l'union des protestants, il a contribué à tout ce qui a été concerté d'une manière conforme aux constitutions de l'Empire contre les entreprises et les pratiques du clergé romain. Cependant les deux religions évangéliques n'ont pas, dans l'Empire, la même situation qu'en Suisse; en effet les droits civils et ecclésiastiques des luthériens ont été restreints et ôtés par cetains théologiens réformés d'Allemagne et cela contre le traité de Westphalie et les fondements de la charité chrétienne. La dure doctrine de Calvin et du synode de Dordrecht est propagée avec beaucoup de zèle et souvent inculquée aux gens par la force. Ainsi JA fera une œuvre louable s'il emploie son autorité pour dissuader les réformés allemands de telles pratiques; il faudrait notamment convaincre le Conseil ecclésiastique réformé de Heidelberg de remettre la septième part des biens ecclésiastiques, qui a été premièrement proposée par le roi de Prusse [Friedrich Wilhelm I] et reconnue ensuite par le corps entier des évangéliques. L'union doit être liée à la charité et ne doit pas avoir pour but d'opprimer l'une des deux confessions. Au contraire chacune des deux Églises doit laisser jouir l'autre de ses droits et alors le Seigneur dirigera les cœurs vers la tolérance. Le PS ajoute que l'aîné des princes de Saxe-Hildeburghausen [Friedrich Ernst] part seul avec son gouverneur, alors que l'autre [Joseph Friedrich] reste. Comme ce prince a gardé l'incognito, il n'a pas été reçu officiellement.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Altenbourg

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

1718_3305-1_ug70973_turrettini_file.jpg

page 2


1719_3305-2-3_ug70974_turrettini_file.jpg

page 3

1720_3305-4_ug70975_turrettini_file.jpg

page 4


1721_3305-5_ug70976_turrettini_file.jpg