47 Lettres

Lettre 3293 de Hans Heinrich II Ott à Jean-Alphonse Turrettini

Zurich 07.08.1723

Mr Tribune Landolt

[Hans Heinrich I (?)] Landolt, homme de grande réputation et de grand pouvoir dans le Sénat de Zurich, a prié Ott d'écrire à JA pour lui recommander son fils [Hans Kaspar (?)], qui est actuellement à Paris et s'apprête à aller à Genève. Le père aimerait que son fils logeât chez [Ézéchiel (?)] Gallatin et qu'il pût avoir des contacts avec JA. Le jeune homme était l'un des compagnons de voyage d'Ott qui ne peut donc que le recommander chaleureusement. Quant au jeune [Johann Ludwig] Escher qui acco...

page 1

00533_3293-1_ug70953_turrettini_file.jpg

page 2


00534_3293-2-3_ug70954_turrettini_file.jpg

Zurich 07.08.1723


Lettre autographe, signée. Inédite. (Ang)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.O.5


Mr Tribune Landolt


[Hans Heinrich I (?)] Landolt, homme de grande réputation et de grand pouvoir dans le Sénat de Zurich, a prié Ott d'écrire à JA pour lui recommander son fils [Hans Kaspar (?)], qui est actuellement à Paris et s'apprête à aller à Genève. Le père aimerait que son fils logeât chez [Ézéchiel (?)] Gallatin et qu'il pût avoir des contacts avec JA. Le jeune homme était l'un des compagnons de voyage d'Ott qui ne peut donc que le recommander chaleureusement. Quant au jeune [Johann Ludwig] Escher qui accompagnera Landolt, il n'a pas besoin d'être présenté puisque son père, baillif de Kybourg [Hans Kaspar II Escher], a déjà dû écrire à JA à son sujet. Le troisième compagnon [Hans Rudolf II Escher], le fils de feu l'ancien sénateur [Hans Rudolf I], a été malheureusement frappé par une forte fièvre et est décédé à Paris. C'est à cause de cela qu'on a enjoint au reste de la compagnie de quitter aussitôt la ville. JA s'attend sûrement à ce qu'Ott lui écrive au sujet de la F[ormula] C[onsensus] ; il a bien peur que la lettre aux princes étrangers ["Réponse", 1724] ne soit dans le même style que la première, à savoir que toute innovation à propos de cette affaire ne soit abolie. À la Diète de Frauenfeld, on était tombé d'accord que si la Formula Consensus constituait un obstacle à la réunification des protestants, on devait l'abolir. Maintenant les députés doivent en référer à leurs Cantons et les réponses seront envoyées à Zurich. Ott les communiquera à JA aussitôt qu'il les aura entre les mains. Il n'a encore rien entendu au sujet d'[August Gotthelf] Graff et ne sait où lui écrire après son départ de Zurich. Il lui a donné une dissertation de Hofmann [Disputatio de appropinquatione] qu'il transmettra à JA à la première occasion. Ott reçoit de nombreuses lettres de l'étranger et il pense que JA sera content de lire les extraits de deux d'entre elles, la première de la part de l'archevêque [Wake], la deuxième de la part d'un docteur de la Sorbonne qui est à Paris, la troisième de la part de [Jakob Christoph] Iselin qui promet d'aller à Baden discuter avec Ott de plusieurs choses concernant les affaires en cours.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Zurich

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00533_3293-1_ug70953_turrettini_file.jpg

page 2


00534_3293-2-3_ug70954_turrettini_file.jpg