202 Lettres

Lettre 3287 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

Neuchâtel 28.07.1723

Monsieur Ott ne m'a

[Hans Heinrich II] Ott n'a pas pu rendre à Ostervald le paquet de JA, ayant été obligé de rejoindre rapidement la Diète pour remettre une lettre adressée par l'archevêque [Wake] aux seigneurs de Zurich; il a ainsi confié le paquet au messager qui l'a bien rendu à Ostervald. Celui-ci a lu d'un bout à l'autre avec grande satisfaction la thèse de JA sur l'efficace du christianisme [Disputatio, pars sexta, 1723]. Il a tout spécialement apprécié les réflexions de la fin. Cette thèse lui...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f230r_ug64544_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f230v_ug64545_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f231r_ug64546_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f231v_ug64547_turrettini_file.jpg

Neuchâtel 28.07.1723


Lettre autographe, signée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 490 (f.230-231)

Extrait dans Gretillat, Ostervald, p.LVIII, n°107.


Monsieur Ott ne m'a


[Hans Heinrich II] Ott n'a pas pu rendre à Ostervald le paquet de JA, ayant été obligé de rejoindre rapidement la Diète pour remettre une lettre adressée par l'archevêque [Wake] aux seigneurs de Zurich; il a ainsi confié le paquet au messager qui l'a bien rendu à Ostervald. Celui-ci a lu d'un bout à l'autre avec grande satisfaction la thèse de JA sur l'efficace du christianisme [Disputatio, pars sexta, 1723]. Il a tout spécialement apprécié les réflexions de la fin. Cette thèse lui a fait penser à des considérations qu'il a faites il y a longtemps en lisant les relations qui viennent du Levant et qui contiennent les objections des mahométans. Ceux-ci prétextent de la plus grande diffusion de leur religion pour affirmer sa supériorité. Il aurait été souhaitable que JA prît en compte cette objection, qui est du reste facile à résoudre mais qui fait grande impression. On peut alléguer que Mahomet a trouvé le dogme de l'unité de Dieu déjà reçu parmi les Juifs et les chrétiens et que l'Alcoran est tiré des livres sacrés. Pour revenir à des choses plus proches, JA a sûrement entendu parler de ce qui s'est passé à la Diète: Schaffhouse et Bâle sont fermes, Zurich et Berne résistent mais semblent s'adoucir un peu. Cela laisse croire que tout devrait s'accommoder. Une bonne chose est que Zurich ne répondra pas aux deux rois [George I, «Aux illustres», 1723 et Friedrich Wilhelm I, «Aux Illustres», 1723] sans avoir au préalable consulté les autres Cantons; les ecclésiastiques de Zurich sont très alarmés et s'agitent beaucoup. À Bâle, on est très embarrassé à cause des piétistes séparatistes; il y a même déjà des bourgeois qui refusent de prêter fidélité au Magistrat. L'affaire devient de plus en plus sérieuse. Les théologiens et les consistoires se retrouvent très souvent en assemblée et leur ami commun [Samuel Werenfels] est tout occupé à cela. Il est surprenant que les piétistes se multiplient ainsi chez les réformés. On a vu dans l'Église catholiques des mystiques et des fanatiques, comme par exemple Madame Guyon, mais ces gens-là ne se sont jamais séparés de l'Église ni du culte; au contraire, ils y étaient très attachés. Pour Ostervald, la raison est la même que celle qui explique la grande progression de l'impiété et de l'irreligion parmi les réformés. Il faut prier Dieu qu'il remédie aux désordres de son Église. Ostervald se réjouit des nouvelles concernant la santé de JA qui reprendra ses fonctions après les féries.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Neuchâtel

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f230r_ug64544_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f230v_ug64545_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f231r_ug64546_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f231v_ug64547_turrettini_file.jpg