202 Lettres

Lettre 3276 de Jean Rossières  à Jean-Alphonse Turrettini

Londres 07.06.1723 [27.05.1723 (v.s.)]

Je me suis donné lhonneur

Pour ce qui est des biens confisqués des directeurs de la Compagnie du Sud, il n'est pas douteux, pour de Rossières, qu'ils profiteront à la Compagnie. Il est attristé par la mort d'[Isaac] Girod; JA doit savoir, par la lettre que de Rossières avait adressée au défunt, le peu de biens qu'il laisse. Il faudra qu'on fasse savoir à de Rossières ce qu'il doit faire à propos de ce qu'il marquait dans la lettre. Sa veuve ou ses héritiers devront prendre des lettres d'administration; si Girod a fait un...

page 1

00532_3276-1-2_ug70936_turrettini_file.jpg

page 2


00533_3276-3-4_ug70937_turrettini_file.jpg

Londres 07.06.1723 [27.05.1723 (v.s.)]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.1.VI


Je me suis donné lhonneur


Pour ce qui est des biens confisqués des directeurs de la Compagnie du Sud, il n'est pas douteux, pour de Rossières, qu'ils profiteront à la Compagnie. Il est attristé par la mort d'[Isaac] Girod; JA doit savoir, par la lettre que de Rossières avait adressée au défunt, le peu de biens qu'il laisse. Il faudra qu'on fasse savoir à de Rossières ce qu'il doit faire à propos de ce qu'il marquait dans la lettre. Sa veuve ou ses héritiers devront prendre des lettres d'administration; si Girod a fait un testament, il faudra en envoyer une copie mais expurgée de toutes les formalités qu'on fait à Genève. La dernière fois que de Rossières a vu [Hans Heinrich II] Ott, celui-ci lui a dit qu'il ne partirait pas pour la Suisse sans venir le voir; comme il n'est pas venu, de Rossières en déduit qu'il n'est pas encore parti. Il a donné ordre à [Pierre] Du Noyer de faire relier les deux tomes des antiquités de Bingham [Origines] et, si Ott accepte, JA les recevra par lui. Pour les autres livres, il les enverra dès qu'il trouvera un marchand assez obligeant pour les mettre dans une balle. De Rossières transcrit ensuite les numéros des deux billets qu'il a achetés pour JA. Le roi [George I] s'est rendu aujourd'hui au Parlement et y a passé divers actes, dont celui concernant l'évêque de Rochester [Atterbury] qui est banni pour toujours du Royaume et deux autres contre deux autres conspirateurs [Plunket et Kelly] condamnés à perpétuité. Ce sont au fond des jugements bien doux pour de si grands crimes. Ils s'y étaient pris de manière si habile qu'ils ne pouvaient pas être condamnés selon la loi ordinaire; il a fallu une intervention du pouvoir législatif pour les condamner. Le roi a ensuite prolongé le Parlement; il partira demain en huit pour Hanovre. De Rossières vient d'apprendre qu'Ott est déjà parti et arrivé à Paris; JA l'aura donc probablement déjà vu quand il lira cette lettre.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Londres

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00532_3276-1-2_ug70936_turrettini_file.jpg

page 2


00533_3276-3-4_ug70937_turrettini_file.jpg