97 Lettres

Lettre 3271 de Jean I Barbeyrac Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Groningue 25.05.1723

Je recus hier... vÎtre Lettre

Barbeyrac s'apprĂȘte Ă  partir pour l'Allemagne avec sa famille pour y passer les grandes vacances. JA a bien reçu l'exemplaire de la traduction qu'il a faite du livre de Bijnkershoek [TraitĂ© du juge compĂ©tent] et son ami a bien raison de croire que la complaisance a eu une grande part dans ce travail de traduction que Barbeyrac a Ă©tĂ© obligĂ© d'accepter en raison de l'importance de la personne qui le lui a demandĂ© [Evert Joost Lewe van Aduard] ; l'auteur lui-mĂȘme occupe aussi une fonction Ă©m...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f233r_ug60719_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f233v_ug60720_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f234r_ug60721_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f234v_ug60722_turrettini_file.jpg

Groningue 25.05.1723


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 484 (f.233-234)

Phrases dans Meylan, Barbeyrac, p.141 (n.2).


Je recus hier... vÎtre Lettre


Barbeyrac s'apprĂȘte Ă  partir pour l'Allemagne avec sa famille pour y passer les grandes vacances. JA a bien reçu l'exemplaire de la traduction qu'il a faite du livre de Bijnkershoek [TraitĂ© du juge compĂ©tent] et son ami a bien raison de croire que la complaisance a eu une grande part dans ce travail de traduction que Barbeyrac a Ă©tĂ© obligĂ© d'accepter en raison de l'importance de la personne qui le lui a demandĂ© [Evert Joost Lewe van Aduard] ; l'auteur lui-mĂȘme occupe aussi une fonction Ă©minente et il Ă©tait utile de nouer cette nouvelle relation. Les remarques que JA fait sur le peu de nettetĂ© de l'ouvrage sont exactes, l'auteur, par manque de temps et de grand savoir, s'Ă©tant exprimĂ© de façon elliptique, ne voulant s'adresser qu'aux savants. Barbeyrac a essayĂ© de limiter ce dĂ©faut dans une certaine mesure mais, comme traducteur, il ne pouvait pas aller trop loin. Il est dĂ©jĂ  Ă©tonnant qu'on lui ait permis d'adjoindre des notes Ă  la traduction d'un auteur vivant. Il n'Ă©tait que partielllement au courant des changements intervenus Ă  l'AcadĂ©mie de GenĂšve; il ignorait la mort de [BĂ©nigne] Mussard et, parmi tous les nouveaux professeurs Ă©tablis, il ne connaĂźt qu'[ÉzĂ©chiel] Gallatin. Il trouve que le choix de celui-ci pour la chaire de philosophie est trĂšs bon car c'est un homme Ă  l'esprit net et juste. Il trouve aussi fort judicieux les nouveaux rĂšglements concernant la profession de droit et pense que les autres acadĂ©mies, dans lesquelles on nĂ©glige fort le droit naturel, devraient s'en inspirer. Il a vu dans les gazettes la nouvelle lettre du roi de Prusse qui est trĂšs pressante [Friedrich Wilhelm I, "Aux Illustres", 1723] ; il y aura au moins l'avantage qu'on verra en Europe qu'il y a des États protestants oĂč l'on commence Ă  suivre l'esprit de la RĂ©formation. Il pense que Berne et Zurich, s'ils ne consentent pas encore Ă  l'abolition entiĂšre de la Formula Consensus, seront bien embarrassĂ©s Ă  la refuser et useront donc davantage de modĂ©ration. [Georges] Polier [de Bottens] lui a Ă©crit que, avec les explications et modifications autorisĂ©es finalement par Berne, ils ne souhaitent plus l'abolition totale du Consensus, puisque les choses en sont revenues prĂ©cisement au point oĂč on les avait mises, ce dont l'AcadĂ©mie de Lausanne se serait contentĂ©e, si ses ennemis ne l'avaient pas attaquĂ©e. La brochure de Salchli [StricturĂŠ] peut faire ouvrir les yeux de ceux des hommes politiques de Berne qui ont secondĂ© les passions et le zĂšle des thĂ©ologiens. Il se peut que Davel, tout fanatique qu'il ait Ă©tĂ©, oblige Berne Ă  traiter avec davantage de considĂ©ration ses sujets du Pays de Vaud. Il est du reste Ă©tonnant que cette entreprise n'ait pas donnĂ© lieu Ă  des mouvements fĂącheux. [Jean-Pierre] de Crousaz a achevĂ© d'imprimer sa logique latine; il travaille Ă  un livre contre le pyrrhonisme [Examen], pour lequel le nouvel ouvrage posthume de Huet [TraitĂ© philosophique] lui fournira matiĂšre Ă  rĂ©flexion. Il est Ă©tonnant qu'un auteur, qui a donnĂ© de si pauvres raisons dans sa Demonstratio evangelica, ait pu penser mettre en doute la certitude de ce que nous connaissons le mieux. Dans le dernier fascicule de la Biblioteca historico-critico-theologica, il y a une dissertation sur ce que Huet dit de MoĂŻse et qu'il retrouve dans les auteurs paĂŻens [Hase, Animadversiones]. JA a dĂ» voir les projets par souscription d'un Dictionnaire gĂ©ographique par La MartiniĂšre et d'un recueil de lettres de savants par Burman [Sylloges]. Il a paru deux numĂ©ros de la BibliothĂšque française, faite Ă  l'imitation de la BibliothĂšque anglaise, germanique etc. L'auteur est un jeune abbĂ© nommĂ© Camusat, qui avait fait la meilleure partie des MĂ©moires historiques et critiques. Il Ă©crit bien mais il se rĂ©vĂšle fort bigot, notamment pour ce qui touche Ă  la religion, mĂȘme si, quand il Ă©tait Ă  Amsterdam, il faisait preuve de modĂ©ration. Il doit faire imprimer une Histoire des journaux. De Limiers, Ă  qui les livres ne coĂ»tent rien, a fait imprimer une Histoire de l'AcadĂ©mie de Bologne oĂč il n'y a presque rien de lui. Marsigli, qui a fondĂ© cette AcadĂ©mie, fait imprimer Ă  Amsterdam une Histoire physique de la mer. La traduction française de Grotius [Du droit de la guerre, 1724] devrait paraĂźtre pour la fin de l'annĂ©e; la marquis [Colbert] de Torcy a refusĂ©, d'une maniĂšre honnĂȘte, la dĂ©dicace. Il devrait la faire au roi d'Angleterre [George I].

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Groningue

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

Ouvrages

BibliothĂšque angloise, ou Histoire de la Grande-Bretagne BibliothĂšque françoise, ou Histoire littĂ©raire de la France [BF] BibliothĂšque germanique De foro legatorum tam in causa civili, quam criminali, liber singularis Demonstratio evangelica Entretiens des ombres aux Champs ElisĂ©es sur divers sujets d'histoire, de politique et de morale Examen du pyrrhonisme, ancien et moderne Histoire critique des journaux Histoire de l'AcadĂ©mie appelĂ©e l'Institut des sciences et des arts, Ă©tabli Ă  Bologne en 1712 Histoire physique de la mer Le Droit de la guerre et de la paix LogicĂŠ Systema juxta principia ab ipso in Gallico opere posita nunc Latine conscriptum, MĂ©moires historiques et critiques StricturĂŠ et observationes in [...] Christophori MatthĂŠi Pfaffii, [...] dissertationem historico-theologicam, de formula Consensus Helvetica Sylloges epistolarum a viris illustribus scriptarum tomi quinque TraitĂ© du juge compĂ©tent des ambassadeurs, tant pour le civil, que pour le criminel TraitĂ© philosophique de la foiblesse de l'esprit humain «FrĂ©dĂ©ric-Guillaume, par la Grace de Dieu, Roi de Prusse &c. Aux Illustres et Magnifiques Seigneurs, les BourguemaĂźtres, Avoyers, Landmans, & Conseillers, des Cantons Evangeliques de Suisse, Zurich, Berne, Glaris, BĂąle, Schaffouse, Appenzel, St Gall, & Bienne, Nos trĂšs-chers Amis » [DatĂ©e de Berlin, ce 6 avril 1723] dans [BarthĂ©lemy Barnaud], MĂ©moires pour servir Ă  l'Histoire des troubles arrivĂ©s en Suisse, Ă  l'occasion du Consensus « Animadversiones ad testimonia omnium et ĂŠtatum de Mose, ejusque Pentateucho ad ejus comprobandam ab Huetio collecta exhibentur » ➀ Lister (19)

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f233r_ug60719_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f233v_ug60720_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f234r_ug60721_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f234v_ug60722_turrettini_file.jpg