209 Lettres

Lettre 3263 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[NeuchĂątel] 10.04.1723

Vous aurez sans doute

JA aura sĂ»rement appris ce qui s'est passĂ© au Grand Conseil de BĂąle Ă  la suite de la lettre du roi d'Angleterre [George I, "Aux Illustres", 1723] ; on a dĂ©cidĂ© rĂ©solument de s'en tenir Ă  la position adoptĂ©e. On avait mĂȘme envisagĂ©, dans un premier temps, d'Ă©crire aux deux Cantons en les exhortant Ă  se rendre aux sollicitations du roi mais on y a renoncĂ© de crainte qu'une telle intervention ne laissĂąt entendre que BĂąle pouvait avoir davantage de poids que le roi lui-mĂȘme. Dans une lettre de [Joha...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f222r_ug64528_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f222v_ug64529_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f223r_ug64530_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f223v_ug64531_turrettini_file.jpg

[NeuchĂątel] 10.04.1723


Lettre autographe, adressée. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 490 (f.222-223)


Vous aurez sans doute


JA aura sĂ»rement appris ce qui s'est passĂ© au Grand Conseil de BĂąle Ă  la suite de la lettre du roi d'Angleterre [George I, "Aux Illustres", 1723] ; on a dĂ©cidĂ© rĂ©solument de s'en tenir Ă  la position adoptĂ©e. On avait mĂȘme envisagĂ©, dans un premier temps, d'Ă©crire aux deux Cantons en les exhortant Ă  se rendre aux sollicitations du roi mais on y a renoncĂ© de crainte qu'une telle intervention ne laissĂąt entendre que BĂąle pouvait avoir davantage de poids que le roi lui-mĂȘme. Dans une lettre de [Johann Ludwig] NĂŒscheler, antistĂšs de Zurich, aux Grisons, les pasteurs et professeurs de Lausanne sont maltraitĂ©s, mais ceux de BĂąle le sont davantage. Il y a mĂȘme des faits qui ne sont pas vĂ©ritables; il paraĂźt qu'Ă  Zurich mĂȘme elle a fait du tort Ă  son auteur, qui se repent de l'avoir Ă©crite. En revanche le nouveau bourgmestre de Zurich [Hans Heinrich Hirzel I] est un homme modĂ©rĂ©; c'est dommage qu'il ait 68 ans. Ostervald a vu le Schediasma de Pfaff sur le Consensus; il y a un certain manque d'exactitude pour ce qui concerne la partie historique mais les rĂ©flexions qu'il fait Ă  la fin sont excellentes. Ce qui s'est passĂ© Ă  Lausanne n'est qu'un feu de paille et n'aura de suites que pour le malheureux auteur du projet [sc. le major Davel], Ă  la fois imprudent et mauvais. On est toujours dans l'attente de voir [Ludwig Friedrich] Bonet Ă  NeuchĂątel; on ne sait pas quelle est la raison du retard. Il se peut que la Cour, qui procĂšde toujours un peu lentement, ne lui ait pas encore envoyĂ© les expĂ©ditions nĂ©cessaires. La Compagnie de NeuchĂątel a mis un terme Ă  une affaire fĂącheuse, en ordonnant Ă  un ministre nommĂ© Boyve de changer d'Église. En effet son Église avait portĂ© plainte et les deux bourgeoisies de NeuchĂątel et de Valangin s'Ă©taient prononcĂ©es l'une pour et l'autre contre. Il y a dans cette affaire des choses de nature politique et d'autres de nature ecclĂ©siastique. Ce serait une trĂšs longue histoire Ă  raconter.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f222r_ug64528_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f222v_ug64529_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f223r_ug64530_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f223v_ug64531_turrettini_file.jpg