66 Lettres

Lettre 3249 de Jean I Barbeyrac Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Groningue 09.02.1723

Je reçûs... en son tems

Barbeyrac est chagriné d'apprendre, par la dernière lettre de JA du 12.10.1722, que la santé de son ami est toujours atteinte par de nombreuses crises d'asthme. Il est content que JA ait reçu le premier volume de la nouvelle édition de son Tillotson [Sermons, 1722] ainsi que sa harangue rectorale [De magistratu peccante] ; il est notamment satisfait que le Genevois ait jugé sincères les marques de gratitude que Barbeyrac lui avait données dans le premier de ces ouvrages. Pour ce qu...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f231r_ug60715_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f231v_ug60716_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f232r_ug60717_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f232v_ug60718_turrettini_file.jpg

Groningue 09.02.1723


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 484 (f.231-232)

Extraits dans Meylan, Barbeyrac, p.132-133, 137 (n.3).


Je reçûs... en son tems


Barbeyrac est chagriné d'apprendre, par la dernière lettre de JA du 12.10.1722, que la santé de son ami est toujours atteinte par de nombreuses crises d'asthme. Il est content que JA ait reçu le premier volume de la nouvelle édition de son Tillotson [Sermons, 1722] ainsi que sa harangue rectorale [De magistratu peccante] ; il est notamment satisfait que le Genevois ait jugé sincères les marques de gratitude que Barbeyrac lui avait données dans le premier de ces ouvrages. Pour ce qui est de la harangue, on a fait des objections qu'il avait déjà prévues et qui ne lui paraissent pas démonter son système. Il a excepté les cas où le consentement des membres d'une société ecclésiastique et la constitution politique donnent aux ecclésiastiques, sur le sujet en question, plus de pouvoir que ne le demande le but de leur ministère; mais il lui semble qu'à considérer ce but en lui-même, les raisons qu'il a alléguées subsistent de toute leur force. Il faut faire attention aux abus qui peuvent inévitablement se produire dès qu'on concède quelque chose à quelqu'un. L'expérience a fait voir que les ecclésiastiques pardonnent plus facilement aux magistrats des mauvaises mœurs que leur indifférence, voire leur modération, par rapport à l'hétérodoxie; et il est également connu qu'un magistrat qui craindra les censures publiques des ecclésiastiques se rangera parmi les adversaires des "dissenters" pour engager les autorités religieuses à passer ses vices sous silence. Il pourrait répondre aux objections dans une traduction française de la harangue ["Discours sur la question"] qu'on lui a demandé d'insérer dans une nouvelle édition des discours de Noodt et Gronovius dans laquelle on réimprimera aussi son discours sur l'utilité des sciences [Recueil de discours] ; mais il hésite parce qu'il ne voudrait pas s'engager dans une sorte de dispute qu'il n'estime pas nécessaire et il se peut donc que, le moment venu, il laisse sa harangue dans son état actuel. On avait proposé de dénoncer son oraison au prochain synode flamand et cela sans aucun fondement, puisque le synode n'a rien à voir avec l'Académie. Les ministres sont divisés à ce sujet et par exemple le pasteur flamand qui prêche dans le temple académique lui a témoigné sa solidarité. En tout cas on ferait tort à Barbeyrac de croire qu'il éprouve un mépris quelconque pour l'ordre ecclésiastique; il a pour lui au contraire tout le respect possible et, surtout, il ne confond pas la partie avec le tout, même si cette partie n'est pas très petite dans ce pays et il n'y a pas lieu d'espérer pour la Hollande les changements heureusement intervenus à Genève. Il a bien reçu les [Douze] Sermons d'Ostervald et il espère, pour la religion et pour l'Église, que ce genre de prédicateurs se multipliera. Il a su qu'en Hollande, aussi bien qu'en Suisse et à Genève, on avait voulu le faire passer pour l'éditeur de la traduction française du Consensus [Formulaire de consentement] mais un tel honneur ne lui revient pas; il se peut qu'on n'ait pas voulu lui faire plaisir avec une telle attribution. Il n'a pas beaucoup de nouvelles littéraires à cause des glaces; [Pierre I] Coste, qui est auprès du jeune duc de Buckingham pour deux cents pièces par an et qui est désormais assuré d'en recevoir mille jusqu'à la fin de ses jours, va donner à Londres, par souscription, une très belle édition des Essais de Montaigne [Londres, 1724] à laquelle il a ajouté d'autres pièces. [Jean-Baptiste] Rousseau aussi va faire imprimer à Londres, toujours par souscription, ses ouvrages en vers fort augmentés. Il a reçu le volume 9 et 10 des antiquités ecclésiastiques de Bingham [Origines] qui sont les derniers de la série; il y a des index mais il les aurait souhaités plus fouillés; dans une longue préface, l'auteur polémique contre celui qui a entrepris d"e donner un abrégé de l'ouvrage [Blackamore, Ecclesiæ primitivæ notitia] qui ne le satisfait pas. Il fait aussi espérer un volume de supplément de ses Miscellaneous Rites [A Scholastical History (?)] ; il se peut que JA possède déjà ce livre, puisqu'on y parle de la bonne réception qui lui a été faite par les professeurs de Genève. Il attend le Préservatif contre l'union avec Rome de Lenfant, dont la santé est fort dérangée depuis quelque temps. Noodt a publié depuis peu une Amica responsio à Bijnkershoek [1722] touchant un ouvrage de ce dernier [De iure occidendi] ; celui-ci s'apprête du reste à la faire publier avec des notes qui la réfutent [Curæ secundæ, 1723]. Il paraît que plusieurs savants partagent le sentiment de Noodt. Apparemment Bijnkershoek a été satisfait de la traduction [Traité du juge compétent] que Barbeyrac a faite de son ouvrage [De foro legatorum], même si dans certaines notes il a manifesté son désaccord sur certains points. L'impression de sa traduction française de Grotius [Du droit de la guerre, 1724] procède lentement. L'Académie de Franeker vient de perdre [Campegius] Vitringa le jeune, qui est décédé prématurément; ils n'ont du reste pas encore repourvu la chaire de Runge, professeur de belles-lettres.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Groningue

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

Ouvrages

Amica responsio ad difficultates Julio Paulo Curæ secundæ de jure occidendi et exponendi liberos apud veteres Romanos De foro legatorum tam in causa civili, quam criminali, liber singularis Douze sermons sur divers textes de l'Ecriture Ecclesiæ primitivæ notitia, or, a Summary of Christian antiquities, Essais [...] avec de suite remarques et autres éclaircissements Formulaire de consentement des Eglises réformées de Suisse, sur la Doctrine de la Grâce universelle, et les matières qui s'y rapportent, comme aussi sur quelques autres Articles. Traduit en François, avec des Remarques Julius Paulus, sive de Partus expositione et nece apud Veteres liber singularis Le Droit de la guerre et de la paix Opera omnia, ab ipso recognita Opuscula varii argumenti, his inscriptionibus : I. Prætermissa ad L. 2 D. de orig. juris , II. De Rebus mancipi et nec mancipi , III. De Jure occidendi, vendendi et exponendi liberos apud veteres Romanos , IV. De Cultu religionis peregrinæ apud veteres Romanos , V. De Captatoriis institutionibus , VI. De Legatis pœnæ nomine Oratio de magistratu, forte peccante, e pulpitis sacris non traducendo. Habita Groningæ Origines ecclesiasticæ: or the Antiquities of the Christian Church, Préservatif contre la réunion avec le siège de Rome, ou Apologie de notre séparation d'avec ce siège, contre le livre de Mlle de B[eaumont] Sermons sur diverses matières importantes Traité du juge compétent des ambassadeurs, tant pour le civil, que pour le criminel Œuvres diverses « Discours sur la question, s'il est permis d'échaffauder en chaire le magistrat qui a commis quelque faute » dans Recueil de discours sur diverses matières ➤ Lister (18)

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f231r_ug60715_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f231v_ug60716_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f232r_ug60717_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f232v_ug60718_turrettini_file.jpg