209 Lettres

Lettre 3220 de William Wake à Jean-Alphonse Turrettini

Lambeth House (Londres) 20.07.1722 [09.07.1722]

I have just now

Wake vient de recevoir la lettre de JA du 4 juillet avec une de [Jean-Pierre] de Crousaz. Ce qui s'est passé à Berne et à Lausanne autour du Consensus a fait autant de bruit dans le monde protestant que l'Unigenitus parmi les catholiques. Il partage entièrement le jugement de JA sur cette affaire; il aurait été souhaitable que sa conclusion fût meilleure mais elle aurait aussi pu être pire encore. Il est dommage que la lettre du roi d'Angleterre [George I, "Aux Illustres", 1722] ne...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_493_f101r_ug65985_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_493_f101v_ug65986_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_493_f102r_ug65987_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_493_f102v_ug65988_turrettini_file.jpg

Lettre 3220 de William Wake à Jean-Alphonse Turrettini

Lambeth House (Londres) 20.07.1722 [09.07.1722]


Lettre autographe, signée. (Ang)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 493 (f.101-102)

Extraits dans Sykes, Wake, II, p. 51.


I have just now


Wake vient de recevoir la lettre de JA du 4 juillet avec une de [Jean-Pierre] de Crousaz. Ce qui s'est passé à Berne et à Lausanne autour du Consensus a fait autant de bruit dans le monde protestant que l'Unigenitus parmi les catholiques. Il partage entièrement le jugement de JA sur cette affaire; il aurait été souhaitable que sa conclusion fût meilleure mais elle aurait aussi pu être pire encore. Il est dommage que la lettre du roi d'Angleterre [George I, "Aux Illustres", 1722] ne soit pas arrivée à temps; elle avait été sollicitée au bon moment mais le retard est sûrement dû aux nombreuses occupations de la Cour. La façon dont les ecclésiastiques agissent les uns envers les autres est étonnante; Wake ne veut pas non plus excuser les laïcs, qui suivent parfois davantage leurs passions que la raison, mais il lui semble qu'en matière de religion ils soient disposés, plus que les autres, à accorder la liberté d'opinion sans faire de violence aux consciences. Wake est convaincu que, hormis pour ce qui est nécessaire au salut et qui doit donc être nécessairement reçu, il faut laisser les hommes libres de juger par eux-mêmes, dans les limites naturellement de la paix publique et de la charité. Comme JA, il pense que personne ne doit être persécuté à cause de ses idées. Les magistrats de Berne auraient dû suivre l'exemple anglais et interdire de traiter publiquement de ces matières lors des sermons, ce qui aurait mis un terme à ce conflit. Wake a donné une lettre et un paquet pour JA à [Jacques] Serces qui est parti aujourd'hui pour Genève en compagnie de Rowland Wynne, neveu de l'archevêque de Winchester [Trimnell]. Il est très reconnaissant à JA de lui avoir offert la belle Histoire du Dauphiné [de Valbonnais].

Adresse

[Genève]


Lieux

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_493_f101r_ug65985_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_493_f101v_ug65986_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_493_f102r_ug65987_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_493_f102v_ug65988_turrettini_file.jpg