28 Lettres

Lettre 3208 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[NeuchĂątel] 30.05.1722 [30.05.]

Quoy qu'occupé. devant

LL.EE. de Zurich ont adressé des lettres aux Messieurs de Bùle au sujet du Consensus et les ont accompagnées de la copie des lettres des deux rois et de leur réponse [Friedrich Wilhelm I, Schreiben; George I, "Aux Illustres", 1722; Copia Antwort, dans Schreiben]. Les ecclésiastiques, à qui le Magistrat bùlois s'était adressé pour avoir leur avis, se sont prononcés à l'unanimité contre la Formula et ont appuyé la démarche des deux souverains. [Samuel] Werenfels...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f224r_ug64532_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f224v_ug64533_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f225r_ug64534_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f225v_ug64535_turrettini_file.jpg

[NeuchĂątel] 30.05.1722 [30.05.]


Lettre autographe, adressée. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 490 (f.224-225)


Quoy qu'occupé. devant


LL.EE. de Zurich ont adressĂ© des lettres aux Messieurs de BĂąle au sujet du Consensus et les ont accompagnĂ©es de la copie des lettres des deux rois et de leur rĂ©ponse [Friedrich Wilhelm I, Schreiben; George I, "Aux Illustres", 1722; Copia Antwort, dans Schreiben]. Les ecclĂ©siastiques, Ă  qui le Magistrat bĂąlois s'Ă©tait adressĂ© pour avoir leur avis, se sont prononcĂ©s Ă  l'unanimitĂ© contre la Formula et ont appuyĂ© la dĂ©marche des deux souverains. [Samuel] Werenfels a Ă©tĂ© chargĂ© de rĂ©diger la rĂ©ponse sous forme de mĂ©moire, Ă  communiquer d'abord Ă  l'assemblĂ©e et ensuite au Magistrat. Trois ministres Ă©taient absents dont l'antistĂšs [Hieronymus Burckhardt]. Le mĂ©moire a Ă©tĂ© signĂ© par tous les ecclĂ©siastiques et en particulier par l'antistĂšs. H[ottinger, Hans Jakob I] de Zurich a Ă©crit Ă  l'antistĂšs de BĂąle qu'il serait souhaitable que tous les Cantons protestants parlassent de la mĂȘme maniĂšre Ă  propos de la rĂ©ponse Ă  faire au roi d'Angleterre et que cela arriverait Ă  moins que BĂąle n'y fĂźt obstacle. Ostervald imagine que JA sait tout de ce qui se passe Ă  Lausanne. AprĂšs l'avoir fermĂ©e, Ostervald rouvre la lettre puisqu'il vient de recevoir celle de JA du 29, par oĂč il voit que JA est dĂ©jĂ  au courant de ce qui s'est passĂ© Ă  BĂąle. Pour ce qui concerne Lausanne, ces Messieurs qui ont signĂ© seront dans un embarras bien plus grand que s'ils ne l'avaient pas fait. Ostervald avait toujours cru que LL.EE. n'admettaient pas les explications donnĂ©es de bouche; l'affaire est dĂ©sormais bien embrouillĂ©e. On dit que la dĂ©putation a Ă©tĂ© une affaire de parti et, qu'en pensant qu'elle Ă©chouerait, on a nommĂ© des dĂ©putĂ©s [Johann Anton et Johann Rudolf Tillier] qu'on Ă©tait content de voir ainsi mortifiĂ©s. Pour ce qui concerne la liturgie, Ostervald est surpris que les choses soient allĂ©es si mal mais il en voit la cause. JA a bien raison de dire que l'esprit de fiertĂ© et d'indĂ©pendance s'Ă©tablit parmi la jeunesse; c'est la mĂȘme chose Ă  NeuchĂątel. Quand les vieux seront morts, l'irreligion prendra le dessus, si Dieu n'a pas pitiĂ©. Il y a longtemps qu'il voit la dĂ©cadence de la religion parmi les rĂ©formĂ©s. Les choses n'en seraient pas lĂ  si, lors de la RĂ©formation, on n'avait pas tout aboli et si l'on avait conservĂ© quelque choses des usages anciens et un peu de respect pour l'Église ancienne et ses canons. Les politiques se sont rendus maĂźtres de tout et les ecclĂ©siastiques ne valent pas mieux que les autres.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f224r_ug64532_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f224v_ug64533_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f225r_ug64534_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f225v_ug64535_turrettini_file.jpg