207 Lettres

Lettre 3178 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[NeuchĂątel] 18.03.1722

Je ne sai si vous

Le roi de Prusse [Friedrich Wilhelm I] a Ă©crit une trĂšs belle lettre aux Cantons de Zurich et de Berne sur le Consensus et sur ce qui concerne l'AcadĂ©mie de Lausanne [Schreiben] ; cette lettre devrait relancer l'affaire. Il en a donnĂ© avis Ă  leur ami [Gabriel] B[ergier (?)] pour le soulager. Si, du cĂŽtĂ© de Londres, on rĂ©pond aussi positivement, on devrait ĂȘtre entendu, sinon Ă  Z[urich] (oĂč l'on a d'Ă©tranges prĂ©jugĂ©s) du moins Ă  B[erne]. Il a Ă©tĂ© heureux d'apprendre qu'Ă  GenĂšve on a...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f193r_ug64470_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f193v_ug64471_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f194r_ug64472_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f194v_ug64473_turrettini_file.jpg

[NeuchĂątel] 18.03.1722


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 490 (f.193-194)

Extraits dans Gretillat, Ostervald, p.LIV, n°99.


Je ne sai si vous


Le roi de Prusse [Friedrich Wilhelm I] a Ă©crit une trĂšs belle lettre aux Cantons de Zurich et de Berne sur le Consensus et sur ce qui concerne l'AcadĂ©mie de Lausanne [Schreiben] ; cette lettre devrait relancer l'affaire. Il en a donnĂ© avis Ă  leur ami [Gabriel] B[ergier (?)] pour le soulager. Si, du cĂŽtĂ© de Londres, on rĂ©pond aussi positivement, on devrait ĂȘtre entendu, sinon Ă  Z[urich] (oĂč l'on a d'Ă©tranges prĂ©jugĂ©s) du moins Ă  B[erne]. Il a Ă©tĂ© heureux d'apprendre qu'Ă  GenĂšve on allait recevoir publiquement les catĂ©chumĂšnes. VoilĂ  une RĂ©formation utile et essentielle. C'est du reste une pratique recommandĂ©e par Calvin dans l'Institution. Il faut aller jusqu'au bout et consacrer les catĂ©chumĂšnes par l'imposition des mains, comme le voulait Calvin. Il espĂšre que NeuchĂątel imitera GenĂšve; l'exemple de celle-ci devrait l'autoriser Ă  pratiquer la rĂ©ception publique, qui paraĂźt Ă©trange Ă  certains. C'est comme la pĂ©nitence publique, que les politiciens veulent abolir. On a Ă  NeuchĂątel des affaires bien fĂącheuses, un des ministres Ă©tant accusĂ© d'exiger ses droits avec trop de rigueur et de s'ĂȘtre servi d'une mesure fausse. L'affaire est devant le juge civil; en attendant, on a ordonnĂ© au ministre de s'abstenir de toute fonction, non pas parce qu'on le croit coupable mais parce qu'un prĂ©venu en justice ne doit pas officier dans l'Église. D'autre part, il y a une grande aliĂ©nation dans son troupeau et on a eu des dĂ©putĂ©s pour cela.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f193r_ug64470_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f193v_ug64471_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f194r_ug64472_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f194v_ug64473_turrettini_file.jpg