207 Lettres

Lettre 3167 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

NeuchĂątel 11.02.1722

Je ne doute pas

JA a dĂ» ĂȘtre informĂ© par [Gabriel] Bergier qu'Ă  Berne on avait dĂ©cidĂ© que les pasteurs et professeurs du Pays de Vaud signeraient le Consensus et prĂȘteraient le serment d'association [Formulaire]. C'est lui qui a renseignĂ© Ostervald et l'a sollicitĂ© pour qu'il demande l'avis de JA sur la façon de s'y prendre pour empĂȘcher l'exĂ©cution de cet arrĂȘt. Ostervald a alertĂ© [Daniel Ernst] Jablonski Ă  Berlin et Wake Ă  Londres pour qu'ils en parlent Ă  leurs souverains respectifs [Friedrich W...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f189r_ug64462_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f189v_ug64463_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f190r_ug64464_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f190v_ug64465_turrettini_file.jpg

NeuchĂątel 11.02.1722


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 490 (f.189-190)

Extraits dans Gretillat, Ostervald, p.LIII-LIV, n°98.


Je ne doute pas


JA a dĂ» ĂȘtre informĂ© par [Gabriel] Bergier qu'Ă  Berne on avait dĂ©cidĂ© que les pasteurs et professeurs du Pays de Vaud signeraient le Consensus et prĂȘteraient le serment d'association [Formulaire]. C'est lui qui a renseignĂ© Ostervald et l'a sollicitĂ© pour qu'il demande l'avis de JA sur la façon de s'y prendre pour empĂȘcher l'exĂ©cution de cet arrĂȘt. Ostervald a alertĂ© [Daniel Ernst] Jablonski Ă  Berlin et Wake Ă  Londres pour qu'ils en parlent Ă  leurs souverains respectifs [Friedrich Wilhelm I et George I]. Il est Ă©difiĂ© par l'attitude de Bergier qui prĂ©fĂšre perdre son emploi plutĂŽt que violer sa conscience. Il est fĂącheux que les gens de bien soient exposĂ©s Ă  cette tentation mais il faut aller droit dans les affaires de cette nature, comme le montre la belle rĂ©solution de tant d'ecclĂ©siastiques de France dans l'affaire de la Constitution [Unigenitus]. C'est du reste le seul moyen de s'affranchir de la tyrannie que le Magistrat veut imposer aux consciences et quand il s'agira de dĂ©poser un certain nombre de gens connus par leur mĂ©rite, on y pensera Ă  deux fois. Ostervald est scandalisĂ© par tout cela; le projet de rĂ©union avec les luthĂ©riens n'en est qu'encore plus entravĂ©. JA n'est pas sans savoir l'Ă©tat d'irreligion, de corruption et de crime d'une certaine ville, Ă  peine comparable avec ce qui se passait Ă  Rome du temps de NĂ©ron et de TibĂšre. Or, il en avait parlĂ© une fois Ă  [Elisaeus I] Malacrida, en lui disant que, dans de telles circonstances, il faudrait s'occuper de cela en prioritĂ©. Avec beaucoup de sang froid, Malacrida rĂ©pondit que ce qui vient en premier c'est toujours la foi et la puretĂ© de la doctrine.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f189r_ug64462_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f189v_ug64463_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f190r_ug64464_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f190v_ug64465_turrettini_file.jpg