277 Lettres

Lettre 3161 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

Neuchâtel 28.01.1722

On ne peut être

Ostervald a été frappé d'apprendre que JA avait eu deux attaques de son mal; cela est étrange parce que d'habitude il souffre davantage en été qu'en hiver. Quant à Ostervald lui-même, depuis Noël il prêche rarement et prend du repos, ce qui lui fait du bien; il se sent mieux, grâce à certaines précautions qu'il prend concernant l'estomac mais il ne croit pas être délivré de sitôt de l'infirmité qui lui est survenue; il se peut même qu'il ne le sera jamais, comme le lui ont laissé entendre ceux q...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f187r_ug64458_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f187v_ug64459_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f188r_ug64460_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f188v_ug64461_turrettini_file.jpg

Neuchâtel 28.01.1722


Lettre autographe. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 490 (f.187-188)

Extrait dans Gretillat, Ostervald, p.LIII, n°97.


On ne peut être


Ostervald a été frappé d'apprendre que JA avait eu deux attaques de son mal; cela est étrange parce que d'habitude il souffre davantage en été qu'en hiver. Quant à Ostervald lui-même, depuis Noël il prêche rarement et prend du repos, ce qui lui fait du bien; il se sent mieux, grâce à certaines précautions qu'il prend concernant l'estomac mais il ne croit pas être délivré de sitôt de l'infirmité qui lui est survenue; il se peut même qu'il ne le sera jamais, comme le lui ont laissé entendre ceux qu'il a consultés, en particulier Manget. Il est sensible à l'approbation que la Compagnie de Genève lui a indirectement donnée en prévoyant la lecture de ses Argumens et réflexions. Quant à la fermeture des portes à laquelle on songe après le son des cloches, il est vrai que c'est quelque chose qui frappera un peu. Dans l'Église primitive, on les fermait également mais ce n'était pas au début du service; c'était au moment de la célébration des saints mystères. Au fond, il ne s'agit pas de quelque chose d'essentiel. Les sermons d'Ostervald s'impriment à Genève, chez Fabri et Barrillot; il s'y est décidé à la suite des pressions de [Samuel] Werenfels et de [Johann Ludwig] Frey. L'impression aurait dû se faire à Bâle mais Pistorius a insisté pour qu'elle se fasse à Genève chez des associés. Ostervald demande ensuite conseil à JA, qui possède une riche bibliothèque, sur la façon d'augmenter celle des pasteurs par des ouvrages de prix, que les particuliers n'achètent pas. Ils ont en effet reçu des sommes assez considérables pour cet usage. Ils ont déjà la Polyglotte d'Angleterre [Biblia, 1657-1669], la plupart des Pères, la bibliothèque des Pères [de La Bigne], les conciles [Labbe, Sacrosancta Concilia], l'histoire byzantine [Corpus Byzantinæ Historiæ], les antiquités de Graevius, de Gronovius et de Montfaucon, Grotius, Vossius, Gerson, les œuvres de Calvin [Amstelodami, 1671] et de Luther [Witebergæ, 1545-1583] etc. Ils voudraient acheter des livres dans toutes les sciences, histoire, philosophie, belles-lettres, médecine, jurisprudence etc. Il y a dix-huit ans, ils n'avaient que 50 volumes et maintenant ils ont ce qu'il y a de mieux pour la théologie. Cela a été possible grâce à des dons mais aussi grâce aux impositions qui ont été mises sur chaque membre de la Compagnie. Il a vu une lettre de Fabri et Barrillot au libraire de Neuchâtel qui annonce qu'on va imprimer à Genève un Nouveau Testament dont la version sera révisée [Genève, 1726]. Si le travail n'est pas encore terminé, Ostervald peut envoyer à JA un bon nombre de remarques qu'il a faites.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Neuchâtel

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f187r_ug64458_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f187v_ug64459_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f188r_ug64460_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f188v_ug64461_turrettini_file.jpg