277 Lettres

Lettre 3158 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[NeuchĂątel] 17.12.1721

Une faute confessée

Ostervald a eu tort d'Ă©crire en marge du manuscrit que JA lui avait envoyĂ© mais puisque ces remarques n'Ă©taient pas trĂšs importantes il n'y a pas prĂȘtĂ© d'attention. Il est fĂąchĂ© de l'embarras qu'il a causĂ© Ă  son ami. Il n'a toujours pas reçu le deuxiĂšme paquet de thĂšses de JA [Disputatio, pars tertia, 1721; Collectio]. Il rĂ©pond un peu tard en raison de son Ă©tat de santĂ© et en particulier d'une indisposition qui le gĂȘne depuis deux mois et qui l'a obligĂ© Ă  quitter presque to...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f183r_ug64450_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f183v_ug64451_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f184r_ug64452_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f184v_ug64453_turrettini_file.jpg

[NeuchĂątel] 17.12.1721


Lettre autographe, adressée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 490 (f.183-184)

Extrait dans Gretillat, Ostervald, p.LII-LIII, n°96.


Une faute confessée


Ostervald a eu tort d'Ă©crire en marge du manuscrit que JA lui avait envoyĂ© mais puisque ces remarques n'Ă©taient pas trĂšs importantes il n'y a pas prĂȘtĂ© d'attention. Il est fĂąchĂ© de l'embarras qu'il a causĂ© Ă  son ami. Il n'a toujours pas reçu le deuxiĂšme paquet de thĂšses de JA [Disputatio, pars tertia, 1721; Collectio]. Il rĂ©pond un peu tard en raison de son Ă©tat de santĂ© et en particulier d'une indisposition qui le gĂȘne depuis deux mois et qui l'a obligĂ© Ă  quitter presque tout travail. Ils ont tous deux dans le fond la mĂȘme opinion sur la chose dont Ostervald lui avait parlĂ© Ă  l'occasion de l'Ă©crit attribuĂ© Ă  A[bauzit]. JA doit convenir qu'il ne faudrait pas Ă©crire ou communiquer des Ă©crits qui soulĂšvent tous ceux qui le lisent. C'est bien imprudent d'Ă©crire contre l'authenticitĂ© de l'Apocalypse. Il reconnaĂźt que dans le temps les sentiments ont divergĂ© au sujet de ce livre; mais puisqu'il est dans le canon, que veut-on faire? l'ĂŽter? Si tel n'est pas le cas, Ă  quoi bon troubler l'esprit des gens? Cette opinion peut mener bien loin parce que ceux qui sont mal disposĂ©s Ă  l'Ă©gard de l'Écriture peuvent se servir de ces arguments pour mettre en doute l'authenticitĂ© des autres livres aussi. Cela est d'autant plus vrai aujourd'hui que paraissent en Angleterre des livres qui donnent une idĂ©e assez dĂ©savantageuse du Nouveau Testament. Pour ce qui est de la rĂ©surrection, il se rappelle que, quand il Ă©tait Ă  GenĂšve, il fut invitĂ© avec [Samuel] Werenfels Ă  un repas avec le ministre luthĂ©rien et qu'Ă  cette occasion un homme que par ailleurs ils estimaient commença Ă  parler trĂšs librement de la rĂ©surrection des corps comme s'il s'agissait d'un dogme, sinon faux, du moins peu important. Depuis, des bruits veulent qu'il y ait plusieurs personnes Ă  GenĂšve qui partagent ces sentiments. Ostervald ne dirait pas tout cela si JA ne voulait pas ĂȘtre tenu au courant de ce qu'on dit. Il faut donner des bornes Ă  la libertĂ© de penser autrement ou on en sera bientĂŽt rĂ©duit Ă  la religion naturelle, que, du reste, certains ne recevront mĂȘme pas. Le dĂ©isme se rĂ©pand partout, ce Ă  quoi le malheurex Bayle a contribuĂ©, comme le dit JA. Ostervald dit souvent que jamais il ne s'est fait un si mĂ©chant livre [sc. le Dictionnaire historique et critique], qui a empoisonnĂ© tant d'esprits.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f183r_ug64450_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f183v_ug64451_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f184r_ug64452_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f184v_ug64453_turrettini_file.jpg