9 Lettres

Lettre 3158 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[Neuchâtel] 17.12.1721

Une faute confessée

Ostervald a eu tort d'écrire en marge du manuscrit que JA lui avait envoyé mais puisque ces remarques n'étaient pas très importantes il n'y a pas prêté d'attention. Il est fâché de l'embarras qu'il a causé à son ami. Il n'a toujours pas reçu le deuxième paquet de thèses de JA [Disputatio, pars tertia, 1721; Collectio]. Il répond un peu tard en raison de son état de santé et en particulier d'une indisposition qui le gêne depuis deux mois et qui l'a obligé à quitter presque to...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f183r_ug64450_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f183v_ug64451_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f184r_ug64452_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f184v_ug64453_turrettini_file.jpg

[Neuchâtel] 17.12.1721


Lettre autographe, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 490 (f.183-184)

Extrait dans Gretillat, Ostervald, p.LII-LIII, n°96.


Une faute confessée


Ostervald a eu tort d'écrire en marge du manuscrit que JA lui avait envoyé mais puisque ces remarques n'étaient pas très importantes il n'y a pas prêté d'attention. Il est fâché de l'embarras qu'il a causé à son ami. Il n'a toujours pas reçu le deuxième paquet de thèses de JA [Disputatio, pars tertia, 1721; Collectio]. Il répond un peu tard en raison de son état de santé et en particulier d'une indisposition qui le gêne depuis deux mois et qui l'a obligé à quitter presque tout travail. Ils ont tous deux dans le fond la même opinion sur la chose dont Ostervald lui avait parlé à l'occasion de l'écrit attribué à A[bauzit]. JA doit convenir qu'il ne faudrait pas écrire ou communiquer des écrits qui soulèvent tous ceux qui le lisent. C'est bien imprudent d'écrire contre l'authenticité de l'Apocalypse. Il reconnaît que dans le temps les sentiments ont divergé au sujet de ce livre; mais puisqu'il est dans le canon, que veut-on faire? l'ôter? Si tel n'est pas le cas, à quoi bon troubler l'esprit des gens? Cette opinion peut mener bien loin parce que ceux qui sont mal disposés à l'égard de l'Écriture peuvent se servir de ces arguments pour mettre en doute l'authenticité des autres livres aussi. Cela est d'autant plus vrai aujourd'hui que paraissent en Angleterre des livres qui donnent une idée assez désavantageuse du Nouveau Testament. Pour ce qui est de la résurrection, il se rappelle que, quand il était à Genève, il fut invité avec [Samuel] Werenfels à un repas avec le ministre luthérien et qu'à cette occasion un homme que par ailleurs ils estimaient commença à parler très librement de la résurrection des corps comme s'il s'agissait d'un dogme, sinon faux, du moins peu important. Depuis, des bruits veulent qu'il y ait plusieurs personnes à Genève qui partagent ces sentiments. Ostervald ne dirait pas tout cela si JA ne voulait pas être tenu au courant de ce qu'on dit. Il faut donner des bornes à la liberté de penser autrement ou on en sera bientôt réduit à la religion naturelle, que, du reste, certains ne recevront même pas. Le déisme se répand partout, ce à quoi le malheurex Bayle a contribué, comme le dit JA. Ostervald dit souvent que jamais il ne s'est fait un si méchant livre [sc. le Dictionnaire historique et critique], qui a empoisonné tant d'esprits.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Neuchâtel

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f183r_ug64450_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f183v_ug64451_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f184r_ug64452_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f184v_ug64453_turrettini_file.jpg