66 Lettres

Lettre 3046 de Gabriel Dumont à Jean-Alphonse Turrettini

Leipzig 01.06.1720

Je ne doute point

Dumont, qui a envoyé les exemplaires de la dissertation de JA [Nubes Testium] à ceux à qui ils étaient destinés, s'étonne de n'avoir eu aucune nouvelle ni de Cyprian ni de Thomasius ni de Francke, à moins qu'ils n'aient écrit directement à JA; seul Buddeus lui a écrit. Rechenberg souhaiterait la réunification mais il craint que de deux partis on n'en fasse quatre, à savoir les universalistes et les particularistes parmi les réformés, les orthodoxes rigides et les syncrétistes parmi les lu...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00487_f042r_ug62009_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f042v_ug62010_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f043r_ug62011_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f043v_ug62012_turrettini_file.jpg

Leipzig 01.06.1720


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 487 (f.42-43)


Je ne doute point


Dumont, qui a envoyé les exemplaires de la dissertation de JA [Nubes Testium] à ceux à qui ils étaient destinés, s'étonne de n'avoir eu aucune nouvelle ni de Cyprian ni de Thomasius ni de Francke, à moins qu'ils n'aient écrit directement à JA; seul Buddeus lui a écrit. Rechenberg souhaiterait la réunification mais il craint que de deux partis on n'en fasse quatre, à savoir les universalistes et les particularistes parmi les réformés, les orthodoxes rigides et les syncrétistes parmi les luthériens. Cette crainte est confirmée par le propos tenu par Wernsdorff, professeur de théologie à Wittenberg, qui définit Pfaff comme un traître de l'orthodoxie luthérienne à cause de ses écrits pacifiques. Pour le reste, Rechenberg apprécie l'écrit de JA, qu'il trouve clair, pur et méthodique. Il souhaiterait que Pfaff l'imitât. Dumont transcrit par la suite un long passage d'une lettre latine de Buddeus qui concerne JA et son ouvrage. Tout récemment Klausing, un nouveau professeur de théologie venu de Wittenberg, a accusé Pfeiffer, qui enseigne à Leipzig depuis plusieurs années et aspire à une chaire de théologie, d'être un hétérodoxe, voire un hérétique, sur presque tous les articles de la Confession d'Augsbourg et de la Formule de Concorde; il lui fait un crime d'être un millénariste mitigé. Quoiqu'il en soit des temps de la réunification, l'ouvrage de JA produira tôt ou tard ses fruits; tous les luthériens à qui il l'a fait lire le trouvent solide et il a fait sur eux davantage d'impression qu'ils n'osent le laisser voir. On devrait arriver à guérir les protestants de l'intolérance qui leur est restée du papisme mais pour cela on devrait traduire le livre dans les langues vulgaires et notamment en français. Dumont a commencé à traduire la dissertation en faveur de Bardin de Wittenberg. Il remercie JA de ce qu'il a fait pour lui dans l'affaire du poste en Hollande; il n'avait pas compris que le professorat en histoire ecclésiastique était un simple titre, dont il n'a que faire. Il préfère être comme il est à Leipzig plutôt qu'être comme [Daniel I] de Superville à Rotterdam.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Leipzig

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00487_f042r_ug62009_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f042v_ug62010_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f043r_ug62011_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f043v_ug62012_turrettini_file.jpg