17 Lettres

Lettre 3029 de Daniel I Superville  à Jean-Alphonse Turrettini

Rotterdam 15.04.1720

Vous me faites l'honneur

La lettre de JA a fait beaucoup de plaisir Ă  de Superville qui a eu le malheur de perdre il y a six mois son Ă©pouse et qui depuis lors a Ă©prouvĂ© plusieurs afflictions dont la mort d'une niĂšce bien aimĂ©e qui Ă©tait la femme de [Daniel] de Loches, pasteur de l'Église wallonne de Leyde. Il invite JA Ă  le traiter sur un plan d'Ă©galitĂ©, la soumission dont celui-ci fait preuve Ă©tant tout Ă  fait dĂ©placĂ©e. Pour ce qui concerne [Gabriel] Dumont, il le connaĂźt et l'estime depuis longtemps et les recommanda...

+ 1 pages

page 1

01615_3029-1_ug70747_turrettini_file.jpg

page 2


01616_3029-2-3_ug70748_turrettini_file.jpg

page 3

01617_3029-4_ug70749_turrettini_file.jpg

Rotterdam 15.04.1720


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.S.28

Budé, Lettres, III, p.346-349. Datée du 15.04.1720.


Vous me faites l'honneur


La lettre de JA a fait beaucoup de plaisir Ă  de Superville qui a eu le malheur de perdre il y a six mois son Ă©pouse et qui depuis lors a Ă©prouvĂ© plusieurs afflictions dont la mort d'une niĂšce bien aimĂ©e qui Ă©tait la femme de [Daniel] de Loches, pasteur de l'Église wallonne de Leyde. Il invite JA Ă  le traiter sur un plan d'Ă©galitĂ©, la soumission dont celui-ci fait preuve Ă©tant tout Ă  fait dĂ©placĂ©e. Pour ce qui concerne [Gabriel] Dumont, il le connaĂźt et l'estime depuis longtemps et les recommandations de JA n'ont fait que confirmer son opinion. Il y a nĂ©anmoins plusieurs choses qu'on ne connaĂźt pas forcĂ©ment Ă  l'Ă©tranger. La premiĂšre est qu'on n'est pas encore assurĂ© qu'il y aura un quatriĂšme poste de pasteur pour remplacer [Brutel] de La RiviĂšre; mĂȘme si on l'obtenait, il faut savoir que le dessein de la rĂ©gence est d'arriver Ă  n'avoir que trois ministres, la quatriĂšme place ayant Ă©tĂ© instituĂ©e dans des conditions particuliĂšres tenant Ă  l'Ăąge de Jurieu et Ă  la maladie de de Superville. Dans ce cas-lĂ , la charge pastorale deviendrait encore plus lourde avec la prĂ©dication, le catĂ©chisme et tout le reste. La deuxiĂšme chose est que le bruit qu'on a rĂ©pandu concernant une place vacante en histoire ecclĂ©siastique est infondĂ©e. Dumont en avait Ă©crit Ă  une demoiselle de grande mĂ©rite. Comment pourrait-on convaincre le Magistrat de crĂ©er une nouvelle place pour un inconnu alors qu'on ne voudrait mĂȘme pas remplacer le quatriĂšme pasteur? Il faut savoir que la situation devient de jour en jour moins favorable aux Français. De Superville a une certaine difficultĂ© Ă  maintenir le crĂ©dit que les pasteurs avaient dans le temps. Les ministres flamands souhaitent les places honorables et n'aiment pas qu'on les attribue aux Français. Un pasteur flamand a eu depuis peu le titre de professeur en thĂ©ologie; il a Ă©tĂ© appelĂ© Ă  Leyde depuis peu et on a laissĂ© tomber sa place qu'un autre flamand occupe encore en partie. Un jeune collĂšgue de de Superville, [JĂ©rĂ©mie] Frescarode, a le titre de professeur de philosophie mais il n'a pas d'Ă©lĂšves. On est donc dĂ©goĂ»tĂ© de donner de nouveaux titres. Il ajoute Ă  cela que certaines personnes de la Maison de ville et du Consistoire ont prĂ©tendu avoir entendu Dumont prĂȘcher Ă  l'arminienne et ce soupçon, injuste, a prĂ©venu les esprits.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Rotterdam

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

01615_3029-1_ug70747_turrettini_file.jpg

page 2


01616_3029-2-3_ug70748_turrettini_file.jpg

page 3

01617_3029-4_ug70749_turrettini_file.jpg