23 Lettres

Lettre 3005 de Gabriel Bergier Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 18.02.1720

Je vous envoie

Bergier envoie à JA l'original du certificat que celui-ci avait demandé; il l'a obtenu du bourgmestre [David de Crousaz] et il faudrait qu'une fois que JA l'aura consulté, il le renvoie. Si le certificat est irrégulier, il faudra prendre des mesures pour que la personne à qui il a été délivré ne puisse pas en abuser. C'est du reste ce certificat qui a fait que la personne a été reçue dans la ville en dépit des oppositions que les magistrats lui avaient faites sur la base de certaines lettres par...

+ 2 pages

page 1

0703_3005-1-2_ug70709_turrettini_file.jpg

page 2


0704_3005-3_ug70710_turrettini_file.jpg

page 3

0705_3005-4_ug70711_turrettini_file.jpg

page 4


0706_3005-5_ug70712_turrettini_file.jpg

Lettre 3005 de Gabriel Bergier Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 18.02.1720


Lettre autographe, signée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.B.25

Budé, Lettres, I, p.248-250. Omissions.


Je vous envoie


Bergier envoie Ă  JA l'original du certificat que celui-ci avait demandĂ©; il l'a obtenu du bourgmestre [David de Crousaz] et il faudrait qu'une fois que JA l'aura consultĂ©, il le renvoie. Si le certificat est irrĂ©gulier, il faudra prendre des mesures pour que la personne Ă  qui il a Ă©tĂ© dĂ©livrĂ© ne puisse pas en abuser. C'est du reste ce certificat qui a fait que la personne a Ă©tĂ© reçue dans la ville en dĂ©pit des oppositions que les magistrats lui avaient faites sur la base de certaines lettres particuliĂšres. Les affaires de l'AcadĂ©mie [de Lausanne] vont mal: ses opposants la dĂ©nigrent et ses partisans ne la soutiennent pas assez chaudement. Le bailli [Emanuel Willading], qui a de la bienveillance Ă  l'Ă©gard de Bergier, a Ă©crit deux fois Ă  Berne pour demander qu'on entende, de vive voix ou par Ă©crit, ceux envers qui on Ă©nonce des griefs, mais sans rĂ©sultat. On a donc envoyĂ© un mĂ©moire pour dĂ©crire ce qui s'Ă©tait passĂ© lors de la visite et il paraĂźt qu'il a Ă©tĂ© reçu favorablement. On lui a en tout cas Ă©crit que cette affaire traĂźnerait encore quelque temps parce que LL.EE. ont d'autres choses importantes sur les bras. Si tel est le cas, quelqu'un de GenĂšve pourrait aller Ă  Berne et dĂ©savouer les prĂ©venus. Quant Ă  lui, il craint que le serment d'association ainsi que la signature du Consensus ne soient exigĂ©s comme toujours. Les ecclĂ©siastiques veulent qu'on donne un suffragant allemand Ă  [David] Constant et cela Ă©loignera tous ceux qui ne se feront jamais aux idĂ©es coccĂ©iennes. Il ne restera que des "pĂ©cores" capables de tout pour avoir du prix et s'Ă©lever au rang de Messieurs. Si le ministĂšre se remplit de cette sorte de gens, qu'en sera-t-il de la religion, dĂ©jĂ  chancelante dans beaucoup d'esprits? On voit bien que l'archevĂȘque [Wake] n'ose pas en dire davantage, peut-ĂȘtre pour ne pas effaroucher les esprits. Il n'est pas juste qu'au sujet du Consensus, les uns le dĂ©fendent ostensiblement alors que les autres n'osent pas l'attaquer publiquement. Les docteurs anglais et notamment les Ă©vĂȘques sont suspects et on se fĂ©licite que la pure orthodoxie soit enfermĂ©e dans l'enceinte des montagnes. Il faut essayer de ne pas se laisser entraĂźner dans le gouffre par le torrent. Bergier accueillera toujours avec reconnaissance les avis de la VĂ©nĂ©rable Compagnie de GenĂšve. Il a reçu une lettre de [Jean (?)] Dentand qui l'avertissait qu'une certaine Cellarius, tombĂ©e dans le pĂ©chĂ© d'impuretĂ©, s'Ă©tait retirĂ©e Ă  Lausanne mais il ne connaĂźt personne de ce nom; il sait qu'un cordonnier de Zurich, nommĂ© Celler, a demeurĂ© et est mort dans cette ville mais il ne sait rien quant Ă  ses enfants.

Adresse

[GenĂšve]


Lieux

Émission

Lausanne

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

0703_3005-1-2_ug70709_turrettini_file.jpg

page 2


0704_3005-3_ug70710_turrettini_file.jpg

page 3

0705_3005-4_ug70711_turrettini_file.jpg

page 4


0706_3005-5_ug70712_turrettini_file.jpg