46 Lettres

Lettre 3005 de Gabriel Bergier Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 18.02.1720

Je vous envoie

Bergier envoie à JA l'original du certificat que celui-ci avait demandé; il l'a obtenu du bourgmestre [David de Crousaz] et il faudrait qu'une fois que JA l'aura consulté, il le renvoie. Si le certificat est irrégulier, il faudra prendre des mesures pour que la personne à qui il a été délivré ne puisse pas en abuser. C'est du reste ce certificat qui a fait que la personne a été reçue dans la ville en dépit des oppositions que les magistrats lui avaient faites sur la base de certaines lettres par...

+ 2 pages

page 1

0703_3005-1-2_ug70709_turrettini_file.jpg

page 2


0704_3005-3_ug70710_turrettini_file.jpg

page 3

0705_3005-4_ug70711_turrettini_file.jpg

page 4


0706_3005-5_ug70712_turrettini_file.jpg

Lettre 3005 de Gabriel Bergier Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 18.02.1720


Lettre autographe, signée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.B.25

Budé, Lettres, I, p.248-250. Omissions.


Je vous envoie


Bergier envoie à JA l'original du certificat que celui-ci avait demandé; il l'a obtenu du bourgmestre [David de Crousaz] et il faudrait qu'une fois que JA l'aura consulté, il le renvoie. Si le certificat est irrégulier, il faudra prendre des mesures pour que la personne à qui il a été délivré ne puisse pas en abuser. C'est du reste ce certificat qui a fait que la personne a été reçue dans la ville en dépit des oppositions que les magistrats lui avaient faites sur la base de certaines lettres particulières. Les affaires de l'Académie [de Lausanne] vont mal: ses opposants la dénigrent et ses partisans ne la soutiennent pas assez chaudement. Le bailli [Emanuel Willading], qui a de la bienveillance à l'égard de Bergier, a écrit deux fois à Berne pour demander qu'on entende, de vive voix ou par écrit, ceux envers qui on énonce des griefs, mais sans résultat. On a donc envoyé un mémoire pour décrire ce qui s'était passé lors de la visite et il paraît qu'il a été reçu favorablement. On lui a en tout cas écrit que cette affaire traînerait encore quelque temps parce que LL.EE. ont d'autres choses importantes sur les bras. Si tel est le cas, quelqu'un de Genève pourrait aller à Berne et désavouer les prévenus. Quant à lui, il craint que le serment d'association ainsi que la signature du Consensus ne soient exigés comme toujours. Les ecclésiastiques veulent qu'on donne un suffragant allemand à [David] Constant et cela éloignera tous ceux qui ne se feront jamais aux idées coccéiennes. Il ne restera que des "pécores" capables de tout pour avoir du prix et s'élever au rang de Messieurs. Si le ministère se remplit de cette sorte de gens, qu'en sera-t-il de la religion, déjà chancelante dans beaucoup d'esprits? On voit bien que l'archevêque [Wake] n'ose pas en dire davantage, peut-être pour ne pas effaroucher les esprits. Il n'est pas juste qu'au sujet du Consensus, les uns le défendent ostensiblement alors que les autres n'osent pas l'attaquer publiquement. Les docteurs anglais et notamment les évêques sont suspects et on se félicite que la pure orthodoxie soit enfermée dans l'enceinte des montagnes. Il faut essayer de ne pas se laisser entraîner dans le gouffre par le torrent. Bergier accueillera toujours avec reconnaissance les avis de la Vénérable Compagnie de Genève. Il a reçu une lettre de [Jean (?)] Dentand qui l'avertissait qu'une certaine Cellarius, tombée dans le péché d'impureté, s'était retirée à Lausanne mais il ne connaît personne de ce nom; il sait qu'un cordonnier de Zurich, nommé Celler, a demeuré et est mort dans cette ville mais il ne sait rien quant à ses enfants.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Lausanne

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

0703_3005-1-2_ug70709_turrettini_file.jpg

page 2


0704_3005-3_ug70710_turrettini_file.jpg

page 3

0705_3005-4_ug70711_turrettini_file.jpg

page 4


0706_3005-5_ug70712_turrettini_file.jpg