7 Lettres

Lettre 2955 de Paul L'Escot Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Londres 10.08.1719

J'acquiesce aux raisons

L'Escot se soumet aux arguments de JA qui, dans sa dernière lettre, lui conseille de renoncer au projet de s'établir à Genève et de chercher plutôt quelque chose en Angleterre. Il a été présenté par Rivals à l'archevêque de Cantorbéry [Wake] (auquel JA avait écrit une lettre de recommandation) qui l'a bien reçu; ils ont fait de même [Ludwig Friedrich] Bonet, [Robert] Caille et Aufrère. Il est aussi reconnaissant à JA du fait que celui-ci l'a défendu contre ceux qui lui ont reproché d'avoir quitt...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00488_f018r_ug62717_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00488_f018v_ug62718_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00488_f019r_ug62719_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00488_f019v_ug62720_turrettini_file.jpg

Lettre 2955 de Paul L'Escot Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Londres 10.08.1719


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 488 (f.18-19)


J'acquiesce aux raisons


L'Escot se soumet aux arguments de JA qui, dans sa dernière lettre, lui conseille de renoncer au projet de s'établir à Genève et de chercher plutôt quelque chose en Angleterre. Il a été présenté par Rivals à l'archevêque de Cantorbéry [Wake] (auquel JA avait écrit une lettre de recommandation) qui l'a bien reçu; ils ont fait de même [Ludwig Friedrich] Bonet, [Robert] Caille et Aufrère. Il est aussi reconnaissant à JA du fait que celui-ci l'a défendu contre ceux qui lui ont reproché d'avoir quitté la Caroline sans attendre que l'Église de Charleston trouve un autre pasteur. Il s'est en effet bien conduit puisque l'engagement avec l'Église était arrivé à son terme et que celle-ci lui avait réduit fortement son salaire depuis trois ans et avait eu un comportement très injuste à son égard. S'il avait attendu le nouveau pasteur, il aurait risqué d'attendre longtemps et de voir sa situation financière se détériorer encore davantage. En effet on trouve de plus en plus difficilement des pasteurs non conformistes, notamment en Angleterre, et il faut aller les chercher ailleurs, en Hollande par exemple. En outre il n'est pas aisé de trouver quelqu'un qui accepte d'être à la merci totale d'une Église dont dépend sa subsistance, sans qu'il ait la possibilité de s'adresser à un synode ou à une autre instance en cas de problèmes ou de dissensions. Il apparaît par là combien sont injustes ceux qui s'arrogent le droit de juger des pauvres ministres établis dans un pays lointain alors qu'eux sont confortablement installés chez eux. Pour ce qui est de sa femme [Françoise], il l'a quittée avec son consentement et elle l'aurait accompagné si elle n'avait pas dû s'occuper de la vente de la maison et de la liquidation de leurs affaires. Elle non plus n'a pas eu à se réjouir de la Caroline et a eu son lot de souffrances là-bas. Quant à sa fille [Frances Villepontoux], elle est mariée et installée dans le pays mais elle ne dispose pas d'assez de moyens financiers pour subvenir aux besoins de ses parents; il s'en est détaché avec douleur, voire avec indignation à l'égard de ceux qui l'ont contraint à une telle séparation. Il mérite donc davantage la pitié que le blâme. Il est possible qu'à l'origine de ces accusations se trouve un Parisien d'origine, installé à Charleston et dont la sœur vit à Genève, et qui n'a jamais pardonné à L'Escot de ne pas avoir approuvé les visions extravagantes qu'il prétendait avoir. Il avait fait son évangile du livre de Barclay [Apologia] et maintenant il est fort entiché d'Antoinette Bourignon.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Londres

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00488_f018r_ug62717_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00488_f018v_ug62718_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00488_f019r_ug62719_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00488_f019v_ug62720_turrettini_file.jpg