28 Lettres

Lettre 2935 de Barthélemy Barnaud à Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 30.05.1719

Il y ut hier un gros debat

La veille, il y a eu un débat trÚs animé entre les députés bernois [Johann Jakob Dachs, Lerber, Elisaeus I Malacrida et Johann Anton Tillier], qui voulaient faire des remarques sur les écrits de l'Académie lausannoise au sujet du Consensus et s'attendaient à des réponses orales, et les membres de l'Académie, qui n'y ont pas consenti. Ils ont exigé que les remarques fussent mises par écrit (pour éviter tout malentendu) et ils se sont engagés à y répondre. Ils savaient par ailleurs que cela...

page 1

0277_2935-1_ug70650_turrettini_file.jpg

page 2


0278_2935-2-3_ug70651_turrettini_file.jpg

Lausanne 30.05.1719


Lettre autographe, signée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.B.8

Budé, Lettres, I, p.96-99, avec des omissions.


Il y ut hier un gros debat


La veille, il y a eu un dĂ©bat trĂšs animĂ© entre les dĂ©putĂ©s bernois [Johann Jakob Dachs, Lerber, Elisaeus I Malacrida et Johann Anton Tillier], qui voulaient faire des remarques sur les Ă©crits de l'AcadĂ©mie lausannoise au sujet du Consensus et s'attendaient Ă  des rĂ©ponses orales, et les membres de l'AcadĂ©mie, qui n'y ont pas consenti. Ils ont exigĂ© que les remarques fussent mises par Ă©crit (pour Ă©viter tout malentendu) et ils se sont engagĂ©s Ă  y rĂ©pondre. Ils savaient par ailleurs que cela Ă©tait dĂ©fendu par Berne et qu'ils ne le feraient donc pas. De part et d'autre, on s'est quittĂ© trĂšs mĂ©contents. Aujourd'hui les membres de l'AcadĂ©mie sont allĂ©s faire leurs adieux aux Bernois et le dĂ©bat a repris; l'AcadĂ©mie a persistĂ© dans son refus et a chargĂ© [Georges] Polier [de Bottens] de faire une reprĂ©sentation Ă  Berne, ce qu'il a exĂ©cutĂ©. Parmi les dĂ©putĂ©s bernois, qui ne s'attendaient probablement pas Ă  une rĂ©action aussi ferme de la part de l'AcadĂ©mie, Tillier et Dachs se sont rĂ©vĂ©lĂ©s beaucoup plus modĂ©rĂ©s que les deux autres: il est allĂ© rendre visite Ă  [Gabriel] Bergier et lui a dit toute l'estime qu'il avait pour lui. Malacrida a Ă©tĂ© le plus entĂȘtĂ©, s'il pouvait, il mettrait tout en combustion. On saura dans deux semaines les conclusions du Conseil des Deux-Cents. Il se peut, pour finir, que toute l'affaire dĂ©bouche sur l'abolition du Consensus. Le bailli [Anton Hackbrett] a soutenu l'AcadĂ©mie avec beaucoup de dĂ©termination. Les dĂ©putĂ©s bernois devraient ĂȘtre partis Ă  prĂ©sent.

Adresse

[GenĂšve]


Lieux

Émission

Lausanne

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

0277_2935-1_ug70650_turrettini_file.jpg

page 2


0278_2935-2-3_ug70651_turrettini_file.jpg