66 Lettres

Lettre 2862 de Jean-Alphonse Turrettini à Jean Le Clerc

Genève 19.05.1718

Je vous suis infiniment obligé

JA remercie Le Clerc d'avoir empêché l'impression de son histoire ecclésiastique; il veut en effet y ajouter encore des choses, et notamment les deux siècles qui lui manquent; il pourra dire à Mortier que s'il décide de la faire publier en Hollande – ce qui le tente – ce sera chez lui. Il avait composé cet abrégé pour l'usage des étudiants et comme texte pour ses leçons mais il s'en fait tellement de copies et avec tellement de fautes qu'il sera obligé de la faire publier malgré lui. Au moment m...

+ 4 pages

page 1

ms_fr_00481_f089r_ug59351_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00481_f089v_ug59352_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00481_f090r_ug59353_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00481_f090v_ug59354_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00481_f091r_ug59355_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00481_f091v_ug59356_turrettini_file.jpg

Genève 19.05.1718


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 481 (f.89-91)

Sina, Epistolario, III, p.556-561.


Je vous suis infiniment obligé


JA remercie Le Clerc d'avoir empêché l'impression de son histoire ecclésiastique; il veut en effet y ajouter encore des choses, et notamment les deux siècles qui lui manquent; il pourra dire à Mortier que s'il décide de la faire publier en Hollande – ce qui le tente – ce sera chez lui. Il avait composé cet abrégé pour l'usage des étudiants et comme texte pour ses leçons mais il s'en fait tellement de copies et avec tellement de fautes qu'il sera obligé de la faire publier malgré lui. Au moment même où JA lui écrivait au sujet de ce projet hollandais d'édition, il reçut le même avis d'un libraire d'Angleterre nommé Du Noyer et il a écrit dans ce pays-là pour empêcher la chose. Il nourrit la même crainte pour ses leçons sur la théologie naturelle, la vérité de la religion chrétienne, l'interprétation de l'Écriture et les attributs de Dieu, dont circulent énormément de copies défigurées. Cela l'obligera à les mettre au net dès que ses attaques, presque continuelles, lui donneront un peu de répit. Il est très fâché que le n[eveu] de Le Clerc [Jacques-Théodore Le Clerc] ait si mal profité de son séjour à Paris et en Hollande. Il espérait qu'il pousserait ses études auprès de Le Clerc et affinerait ses manières mais apparemment tel n'a pas été le cas. Il est à Genève depuis quelques jours et est venu le voir, il lui a rendu les tomes de la Bibliothèque ancienne et moderne. JA ne lui a pas encore parlé parce qu'ils n'étaient pas seuls et qu'il ne pensait pas devoir le faire lors de la première visite mais il ne manquera pas de le faire. Il a en revanche parlé avec le père [Daniel] et a cru comprendre que celui-ci craignait qu'on eût insinué de mauvais sentiments à Le Clerc au sujet de son neveu, en donnant une mauvaise tournure à des choses innocentes. Il n'est pas impossible que soit à Paris soit à Genève il ait été gâté au sujet de la religion puisqu'il n'y a que trop de libertins qui parlent très cavalièrement de cela sans l'avoir même étudié. Il suggèrera au jeune homme de lire le Traité de l'incrédulité de Le Clerc, qui est très fort et peut ramener ce genre de gens. Le destinataire a sûrement entendu parler de ce qui se passe à Berne et à Lausanne au sujet de la Formula Consensus. Depuis 1682, le recteur de l'Académie de Lausanne avait permis qu'on la signât avec des restrictions comme par exemple "quatenus Scripturæ consentit". L'automne dernier, LL.EE. de Berne, sûrement poussées par quelques théologiens zélés, écrivirent à Lausanne qu'ils s'étonnaient d'un tel procédé et en demandaient l'explication. Messieurs de Lausanne leur répondirent que ces restrictions étant sous-entendues de droit pour un protestant, ils n'avaient pas cru qu'il y eût de mal à les expliciter; du reste on les tolérait depuis tellement longtemps que LL.EE. ne pouvaient pas l'ignorer. Ils envoyèrent par la suite à Berne un très beau Mémoire [rédigé par Bergier] pour montrer l'inconvénient de ces signatures. Les ecclésiastiques bernois répondirent par un écrit emporté qui accusait l'Académie de Lausanne de favoriser l'arminianisme, le socinianisme et le libertinisme. Messieurs de Lausanne ont répliqué depuis peu par un écrit où ils exposent leur position de manière ferme, bien qu'avec les précautions nécessaires. On a fait depuis beaucoup de petits écrits, les uns sérieux, les autres railleurs qu'on attribue presque tous à [Jean-Pierre] de Crousaz. Les mémoires envoyés à Berne et signés par tous les ministres et les professeurs sont de Bergier, premier ministre de Lausanne et très bon esprit. Dans leurs écrits, les ecclésiastiques de Berne se plaignent qu'on lit à Lausanne de très mauvais livres comme ceux de Le Clerc et de van Limborch et reprennent des mensonges tirés du Gazetier menteur [de Burman], sans prendre garde au fait que l'auteur avait approuvé l'abolition du Consensus faite à Genève. Il semble qu'il y ait parmi le"s seigneurs de Berne des gens très éclairés, comme un sénateur nommé Augsburger qui soutient vigoureusement l'Académie de Lausanne. Il semble (et la source est très bonne) que le doyen de Berne [Johann Rudolf] Rudolf soit allé le voir à ce propos et ait eu avec lui une longue discussion théologique pendant laquelle il a essayé de prouver la grâce particulière et la prédestination alors que le sénateur défendait la grâce universelle et accusait les particularistes de ne pas avoir étudié à fond les textes des arminiens et des sociniens et de légiférer comme s'ils avaient été auprès de Dieu au moment de ses décrets. Il ne faut pourtant pas divulguer cette histoire, de peur de nuire à cet homme et porter préjudice à Lausanne. On attend tous les jours le dénouement de cette affaire dont le résultat aura une grande influence sur la théologie en Suisse. JA enverrait toutes ces pièces à Le Clerc s'il ne savait pas qu'on doit les envoyer à [Jean I] Barbeyrac qui les lui passera certainement. Il est à souhaiter que tout cela s'imprime parce qu'il y a de très bonnes choses sur les inconvénients du Consensus; il faudrait mettre en tête la Formula avec la traduction française. La seule nouveauté pour les livres à Genève concerne le IIIe tome de l'histoire des papes de Pagi. Il est heureux d'apprendre que le travail sur la Bible de Le Clerc avance bien. Il a reçu les volumes des périodiques de Le Clerc et en particulier les index de la Bibliothèque universelle et de la Bibliothèque choisie, très utiles. Il lui manque les cinq derniers volumes de la Bibliothèque universelle qui ne sont pas, croit-il, de son correspondant. Il aimerait avoir aussi l'Appendix aux Epistolæ præstantium virorum dont Le Clerc parle dans le tome XXIV de la Bibliothèque choisie. Il y a quelques jours, on a eu les Promotions; [Jean-Antoine] Gautier, actuel recteur et parent de Le Clerc, a fait un discours très intéressant sur l'usage que l'État a fait des habiles gens qu'on a eus depuis la Réformation [Genevensis Republica]. C'est la personne de Genève qui connaît le mieux l'histoire de la ville et en a écrit du reste une qui ne peut pas être publiée à cause de certains détails. Les membres des Conseils la lisent avec beaucoup d'utilité et JA, qui l'a également lue, en fait beaucoup de cas. Au cours de la cérémonie, son petit enfant de six ans [Marc] a eu le prix de la lecture. JA peut se permettre de dire une telle bagatelle parce qu'il sait qu'il peut compter sur l'amitié de son correspondant.

Adresse

Amsterdam


Lieux

Émission

Genève

Réception

Amsterdam

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

Ouvrages

(J. Le Clerc, Oratio funebris) Breviarium historico-chronologico-criticum, illustriora pontificum romanorum gesta, conciliorum generalium acta De l'incrédulité où on examine les motifs et les raisons générales qui portent les incrédules à rejeter la Religion chrétienne Formula Consensus Ecclesiarum Helveticarum Reformatarum circa doctrinam de gratia universali et connexa aliaque nonnulla capita Genevensis Respublica, puriori religione bonisque literis firmata atque illustrata dans Orationes quatuor, dictæ quum statis Academiæ Genevensis solemnibus pro rectoris munere praeesset, annis MDCCXVIII, MDCCXIX, MDCCXX, MDCCXXI Histoire de Genève des origines à 1690 Historiæ ecclesiasticæ compendium a Christo nato usque ad annum MDCC Le Gazettier menteur, ou Mr Le Clerc convaincu de mensonge et de calomnie Præstantium ac eruditorum virorum epistolæ ecclesiasticæ et theologicæ varii argumenti inter quas eminent ea quæ a J. Arminio, C. Vorstio, S. Episcopio, H. Grotio, C. Barlæo conscriptæ sunt Bibliothèque ancienne et moderne Bibliothèque ancienne et moderne Bibliothèque universelle et historique «Les tables des auteurs et des matières dont il est parlé dans les XXV. volumes précédents» « Tables des auteurs et des matières dont il est parlé dans les XXVII volumes précedens » « Mémoire de l'Académie de Lausanne [1717] » dans [Barthélemy Barnaud], Mémoires pour servir à l'histoire des troubles arrivés en Suisse à l'occasion du Consensus ➤ Lister (15)

+ 4 pages

page 1

ms_fr_00481_f089r_ug59351_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00481_f089v_ug59352_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00481_f090r_ug59353_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00481_f090v_ug59354_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00481_f091r_ug59355_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00481_f091v_ug59356_turrettini_file.jpg