57 Lettres

Lettre 2736 de Jean I Barbeyrac Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 18.03.1717

Je n'ai pas douté

Barbeyrac ne doutait pas que son dĂ©part de Lausanne fĂźt de la peine Ă  JA et lui aussi regrette cet Ă©loignement. Il accepte volontiers l'offre de son ami qui lui propose de passer quelques jours chez lui Ă  GenĂšve. Sa dĂ©cision de passer par la France, suggĂ©rĂ©e de Hollande, ne manque pas de raisons: la parentĂ© qu'il a Ă  Paris – notamment ses deux cousins [Antoine Barbeyrac de Saint-Maurice] fils du trĂ©sorier de France [Henri] et le fils de sa cousine de Viel – le dĂ©sir de rendre visite dans la capi...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f206r_ug60665_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f206v_ug60666_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f207r_ug60667_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f207v_ug60668_turrettini_file.jpg

Lausanne 18.03.1717


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 484 (f.206-207)


Je n'ai pas douté


Barbeyrac ne doutait pas que son dĂ©part de Lausanne fĂźt de la peine Ă  JA et lui aussi regrette cet Ă©loignement. Il accepte volontiers l'offre de son ami qui lui propose de passer quelques jours chez lui Ă  GenĂšve. Sa dĂ©cision de passer par la France, suggĂ©rĂ©e de Hollande, ne manque pas de raisons: la parentĂ© qu'il a Ă  Paris – notamment ses deux cousins [Antoine Barbeyrac de Saint-Maurice] fils du trĂ©sorier de France [Henri] et le fils de sa cousine de Viel – le dĂ©sir de rendre visite dans la capitale Ă  un certain nombre de savants, la possibilitĂ© d'Ă©viter un voyage sur le Rhin, dĂ©plaisant pour sa femme qui n'aime pas beaucoup l'eau. Mais au cas oĂč ce serait trĂšs difficile d'obtenir un passeport, il y renoncerait. Il accepte aussi l'offre de JA de s'intĂ©resser pour lui faire obtenir un doctorat Ă  BĂąle, bien que ce titre ne soit pas demandĂ© Ă  Groningue. Il connaĂźt d'autres cas de personnes qui ont obtenu un doctorat dans de telles conditions et serait content de l'avoir. Il serait prĂ©fĂ©rable que JA dise explicitement que l'idĂ©e vient de lui; si la chose devait se rĂ©aliser, il serait bon que sur le papier figure le titre de noblesse de Barbeyrac qu'un de ses cousins a fait reconnaĂźtre. Il ne tient pas Ă  ces choses mais cela peut toujours ĂȘtre utile. Il ne pense pas que de Crousaz envisage un voyage Ă  GenĂšve puisqu'il avait l'intention d'aller pendant les fĂ©ries de PĂąques Ă  Berne et Soleure. On n'envoie plus de livres Ă  Barbeyrac d'Amsterdam depuis qu'on sait qu'il se rendra bientĂŽt en Hollande. Il espĂšre voir avant son dĂ©part les nouvelles thĂšses de JA [Theses, 1716; Solutio quĂŠstionis; Disputatio, 1717; Cogitationes theologicĂŠ]. Il remercie son ami de lui avoir envoyĂ© le livre de Pagi [Breviarium] ; quand il sera Ă  GenĂšve, il espĂšre pouvoir se procurer le Codex Theodosianus de Godefroy; il paraĂźt qu'on doit le rĂ©imprimer mais cela fait deux ou trois ans qu'on en parle; on a peut-ĂȘtre laissĂ© tomber le projet, d'autant plus que, faute de bons correcteurs, la nouvelle Ă©dition pourraĂźt ĂȘtre infĂ©rieure Ă  l'autre. Il lui renvoie le Covarruvias [Opera omnia, 1679] de mĂȘme que le Dion Cassius [HistoriĂŠ romanĂŠ, HanoviĂŠ, 1606].

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Lausanne

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f206r_ug60665_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f206v_ug60666_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f207r_ug60667_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f207v_ug60668_turrettini_file.jpg