277 Lettres

Lettre 2680 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[NeuchĂątel] 05.09.1716

Vous m'avez extremement

Ostervald est content que le cousin de JA [Samuel Turrettini] ait Ă©tĂ© Ă©lu pasteur de la ville de GenĂšve car c'est un excellent sujet. C'est une trĂšs grande acquisition pour l'Église, d'autant plus bienvenue que celle-ci va vraisemblablement perdre, au grand regret de tous, [Jean] Sartoris. [Charles] Tribolet, qui l'a connu Ă  Puylaurens, et Ostervald sont trĂšs touchĂ©s par sa maladie et le recommandent Ă  Dieu. Le paquet de thĂšses [Turrettini, Theses, 1716] envoyĂ© par JA Ă  NeuchĂątel est arri...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f100r_ug64280_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f100v_ug64281_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f101r_ug64282_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f101v_ug64283_turrettini_file.jpg

[NeuchĂątel] 05.09.1716


Lettre autographe, adressée. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 490 (f.100-101)


Vous m'avez extremement


Ostervald est content que le cousin de JA [Samuel Turrettini] ait Ă©tĂ© Ă©lu pasteur de la ville de GenĂšve car c'est un excellent sujet. C'est une trĂšs grande acquisition pour l'Église, d'autant plus bienvenue que celle-ci va vraisemblablement perdre, au grand regret de tous, [Jean] Sartoris. [Charles] Tribolet, qui l'a connu Ă  Puylaurens, et Ostervald sont trĂšs touchĂ©s par sa maladie et le recommandent Ă  Dieu. Le paquet de thĂšses [Turrettini, Theses, 1716] envoyĂ© par JA Ă  NeuchĂątel est arrivĂ©. Visiblement, JA n'a pas reçu la lettre que Tribolet lui avait adressĂ©e par l'intermĂ©diaire d'un rĂ©fugiĂ© pour le lui signaler. À BĂąle, oĂč Ostervald s'Ă©tait rendu, on lui a souvent demandĂ© si JA n'avait pas l'intention de mettre au jour sa thĂ©ologie naturelle. Il n'a pas vu ce que la SociĂ©tĂ© a fait l'annĂ©e derniĂšre et il ne sait pas si cet imprimĂ© ne viendrait pas d'Angleterre. Pour ce qui est de la liturgie, il lui semble que si on dĂ©sire dans ce pays-lĂ  que les choses se mettent en train, il faudrait que l'archevĂȘque [Wake] Ă©crive Ă  JA; mais Ostervald doute que, mĂȘme si cela arrive, on rĂ©ussisse. Du reste ces messieurs voudraient qu'on prĂźt la liturgie anglaise [The Book of Common Prayer], qu'ils considĂšrent presque comme autant que si elle Ă©tait inspirĂ©e mais Ostervald ne sait pas si on devrait faire cela. Il faut laisser mĂ»rir cette affaire, il pense qu'enfin on ouvrira les yeux et que l'on reconnaĂźtra que la liturgie rĂ©formĂ©e est trĂšs dĂ©fectueuse. Ostervald a reçu un imprimĂ© allemand qui marque que dans tous les États – luthĂ©riens et rĂ©formĂ©s – du roi de Prusse [Friedrich Wilhelm I] on a Ă©tabli la pĂ©nitence publique [Ordonnance pour servir de regle]. Cela vient Ă  propos pour soutenir la discipline de l'Église de NeuchĂątel contre les efforts des politiques et des libertins qui voudraient la changer. En Angleterre aussi, d'aprĂšs ce qu'on lui Ă©crit, on en envisage le rĂ©tablissement; on lui a envoyĂ© un livre intitulĂ© The penitential discipline of the primitive Church. LĂ , comme ailleurs, ce sont les magistrats et les grands qui s'opposent Ă  cette pratique.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f100r_ug64280_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f100v_ug64281_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f101r_ug64282_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f101v_ug64283_turrettini_file.jpg