81 Lettres

Lettre 2675 de Jean-Alphonse Turrettini à Pierre I Got

Genève 12.08.1716

Il y a un tems infini

Par les dernières lettres de Got, JA a finalement appris qu'il avait touché des intérêts mais que ceux-ci, au lieu d'être de 4%, sont de 3%; cela vaut aussi pour ce qui a été converti en obligations. À la bonne heure, pourvu que ce soit sûr. La paix dont on jouit actuellement et qui favorise le commerce rétablira les affaires; et les magistrats hollandais y contribueront pour le crédit de l'État. On est navré que Got ait renoncé à son voyage et qu'il souffre toujours de la gravelle. JA a sa bonn...

+ 1 pages

page 1

01187_2675-1_ug70358_turrettini_file.jpg

page 2


01188_2675-2-3_ug70359_turrettini_file.jpg

page 3

01189_2675-4_ug70360_turrettini_file.jpg

Genève 12.08.1716


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.12.4


Il y a un tems infini


Par les dernières lettres de Got, JA a finalement appris qu'il avait touché des intérêts mais que ceux-ci, au lieu d'être de 4%, sont de 3%; cela vaut aussi pour ce qui a été converti en obligations. À la bonne heure, pourvu que ce soit sûr. La paix dont on jouit actuellement et qui favorise le commerce rétablira les affaires; et les magistrats hollandais y contribueront pour le crédit de l'État. On est navré que Got ait renoncé à son voyage et qu'il souffre toujours de la gravelle. JA a sa bonne part des infirmités de la vie; il s'était bien porté pendant l'hiver mais, depuis le mois de mai, il a été presque tout le temps malade. Ses oppressions ne sont plus aussi violentes qu'autrefois mais elles sont plus fréquentes. Voilà une occasion de se détacher de cette vie. Heureusement les affaires d'Angleterre se sont apaisées, même si on lui écrit de ce pays-là que le bas clergé est fort gâté et que dans les académies, on inspire de mauvais principes à l'égard du gouvernement. Il faut manquer singulièrement de bon sens pour vouloir exposer sa patrie à un prince papiste [James Francis Edward Stuart] qui, soit par bigoterie, soit par ressentiment, les rendrait fort malheureux. Il faudra donner 50 florins de ses intérêts à [Jean] Le Clerc pour des emplettes de livres. JA a appris, par le Journal littéraire, qu'on préparait à La Haye une nouvelle édition de l'histoire de la Réformation de Burnet avec un Supplément et qu'on ouvre une souscription. JA, qui avait une vénération pour ce prélat, demande à souscrire pour un exemplaire. On pourrait charger [Jacques] Saurin de l'affaire. Le Genevois passe aussi une commande de thé. Il recommande à Got deux Genevois de bonne famille qui sont à Amsterdam, [Jacob II] Favre, fils du syndic [Jacques Favre] et cousin germain de sa femme, et [Pierre] Mussard, fils du professeur de droit [Bénigne]. Il faudra rembourser ce dernier pour certains livres qu'il lui a achetés. Les Perdriau, ainsi que la femme de JA, remercient Got de ce qu'il a fait pour leur fils [Jean-Louis (?)] ; on lui a trouvé une place à Marseille.

Adresse

Amsterdam


Lieux

Émission

Genève

Réception

Amsterdam

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

01187_2675-1_ug70358_turrettini_file.jpg

page 2


01188_2675-2-3_ug70359_turrettini_file.jpg

page 3

01189_2675-4_ug70360_turrettini_file.jpg