6 Lettres

Lettre 2645 de Jean I Barbeyrac Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 09.02.1716

J'ai reçû... le Covarruvias

Barbeyrac a reçu, par le garçon de [Jacques] Fabri et Barrilot, le livre de Covarrubias qu'il renverra sain et sauf à JA en son temps; apparemment son ami n'a pas trouvé celui de Vasquez [de Menchaca]. Barbeyrac avait cru que le Nouveau Testament de Lenfant et [Isaac] de Beausobre [Amsterdam, 1718] était sous la presse, alors qu'il n'en est rien; on attend le retour de [Pierre] Humbert qui se fait attendre. Pour les affaires du Consensus et des prétendus progrÚs de l'arminianisme, Barbeyr...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f196r_ug60645_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f196v_ug60646_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f197r_ug60647_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f197v_ug60648_turrettini_file.jpg

Lausanne 09.02.1716


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 484 (f.196-197)

Extraits dans Meylan, Barbeyrac, p.107-108.


J'ai reçû... le Covarruvias


Barbeyrac a reçu, par le garçon de [Jacques] Fabri et Barrilot, le livre de Covarrubias qu'il renverra sain et sauf Ă  JA en son temps; apparemment son ami n'a pas trouvĂ© celui de Vasquez [de Menchaca]. Barbeyrac avait cru que le Nouveau Testament de Lenfant et [Isaac] de Beausobre [Amsterdam, 1718] Ă©tait sous la presse, alors qu'il n'en est rien; on attend le retour de [Pierre] Humbert qui se fait attendre. Pour les affaires du Consensus et des prĂ©tendus progrĂšs de l'arminianisme, Barbeyrac a Ă©crit au nom de l'AcadĂ©mie en disant que tous les proposants avaient signĂ© la Formula sous son rectorat et en donnant les raisons suivantes pour ceux qui l'avait signĂ©e sous la restriction "Quatenus scripturĂŠ sacrĂŠ consentit": 1) parce que d'autres l'avaient dĂ©jĂ  fait, en 1682 notamment 2) parce que cette restriction se trouve Ă  la fin de la Confession helvĂ©tique [Tiguri, 1566] 3) parce qu'il s'agit d'une limitation qui doit figurer dans la signature de n'importe quel Ă©crit humain, Ă  moins qu'on ne veuille renoncer aux principes du protestantisme 4) parce qu'il y a dans le Consensus un article – celui sur l'antiquitĂ© des points – qui n'est pas de foi mais d'histoire et de grammaire et dans toutes les Classes du Pays de Vaud on n'a jamais trouvĂ© plus d'une dizaine de personnes capables de lire les ouvrages des savants sur cette question lĂ . Pour ce qui est du progrĂšs de l'arminianisme, il a Ă©numĂ©rĂ© les mesures prises pour empĂȘcher raisonnablement que les jeunes Ă©tudiants ne se jettent sur de tels livres. Il a marquĂ© aussi ce qu'on avait fait Ă©crire Ă  [BĂ©nĂ©dict] Pictet sur les avis qu'il avait reçus mais dont il n'avait pas pu allĂ©guer les preuves. Il ajouta qu'on n'est pas dans les sentiments de l'Église catholique qui empĂȘche de lire les livres des adversaires, qui peuvent ĂȘtre nĂ©cessaires pour la rĂ©futation, comme le dit Burman dans sa theologie [Synopsis].

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Lausanne

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f196r_ug60645_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f196v_ug60646_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f197r_ug60647_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f197v_ug60648_turrettini_file.jpg