126 Lettres

Lettre 2643 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

NeuchĂątel 05.02.1716

Je benis Dieu de tout mon

Ostervald bĂ©nit Dieu de ce que la santĂ© de JA est bonne; [Samuel] Werenfels devrait imiter son exemple. Le fils d'Ostervald [Jean-Rodolphe II] lui a dit que celui-ci reste d'habitude Ă  la maison et ne voit pas beaucoup de gens. Ostervald est heureux de ce que JA lui dit du nouvel archevĂȘque de CantorbĂ©ry [Wake] et du fait qu'il le connaĂźt, ce qui peut ĂȘtre d'excellent usage. Il n'a pas vu la relation de la SociĂ©tĂ© dont lui parle l'expĂ©diteur. Les affaires d'Angleterre inquiĂštent Ostervald, surto...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f076r_ug64234_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f076v_ug64235_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f077r_ug64236_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f077v_ug64237_turrettini_file.jpg

NeuchĂątel 05.02.1716


Lettre autographe, adressée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 490 (f.76-77)

Extrait dans Gretillat, Ostervald, p.XLII, n°80.


Je benis Dieu de tout mon


Ostervald bĂ©nit Dieu de ce que la santĂ© de JA est bonne; [Samuel] Werenfels devrait imiter son exemple. Le fils d'Ostervald [Jean-Rodolphe II] lui a dit que celui-ci reste d'habitude Ă  la maison et ne voit pas beaucoup de gens. Ostervald est heureux de ce que JA lui dit du nouvel archevĂȘque de CantorbĂ©ry [Wake] et du fait qu'il le connaĂźt, ce qui peut ĂȘtre d'excellent usage. Il n'a pas vu la relation de la SociĂ©tĂ© dont lui parle l'expĂ©diteur. Les affaires d'Angleterre inquiĂštent Ostervald, surtout s'il est vrai que le prĂ©tendant [James Francis Edward Stuart] est en Écosse; ceci laisserait entendre qu'il y a lĂ -bas un assez fort parti. Il sait du reste de bonne source qu'on voyait d'un trĂšs mauvais Ɠil les Hollandais marcher de Londres Ă  Édimbourg. Les Suisses sont concernĂ©s par ces Ă©vĂ©nements, notamment maintenant que les petits Cantons sont si animĂ©s et que les Cantons catholiques apparaissent outrĂ©s de voir qu'on les accuse de ces articles dont on a beaucoup parlĂ©. Leur bon ami commun zurichois [Johann Baptista Ott (?)] lui a Ă©crit que ces accusations ne paraissaient pas bien fondĂ©es. Il faudrait songer en Suisse Ă  se rĂ©unir et Ă  faire une paix durable. Son fils lui avait dĂ©jĂ  parlĂ© de l'envoyĂ© d'Angleterre [Dayrolles] qui est actuellement Ă  GenĂšve et qui semble un honnĂȘte homme. C'est une grande perte que celle de [Jean I] Sarasin. [Antoine I] LĂ©ger sera content de l'avancement de son fils [Michel] ; ce sera bientĂŽt le tour du cousin de JA [Samuel], pour qui Ostervald a une grande estime. AprĂšs la mort de sa femme, c'est Ă  [Charles] Tribolet qu'Ostervald confie toutes ses pensĂ©es. Il voudrait savoir d'[Étienne] Jallabert ce que vaut l'Histoire de JosĂšphe en français, dans l'Ă©dition, croit-il, de 1700.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f076r_ug64234_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f076v_ug64235_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f077r_ug64236_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f077v_ug64237_turrettini_file.jpg