74 Lettres

Lettre 2597 de Pierre I Got à Jean-Alphonse Turrettini

Amsterdam 23.05.1715

Il est temps de

Got remercie JA de lui avoir acheté 10 billets à la loterie de Genève. Le fils [Jean-Louis (?)] d'Ami Perdriau est finalement entré, depuis trois ou quatre jours, chez son patron Mesplet, qui a maintenant une maison à lui. Le mariage de [Françoise III] Turrettini, fille du syndic [Horace-Bénédict] avec [David II] Vasserot est finalement béni et consommé; JA, qui a béni le mariage, a offert aux nouveaux époux un magnifique repas. On les attend en Hollande pour le mois d'août ou septembre. Il reme...

page 1

1947_2597-1-2_ug70271_turrettini_file.jpg

page 2


1948_2597-3-4_ug70272_turrettini_file.jpg

Amsterdam 23.05.1715


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.G.13


Il est temps de


Got remercie JA de lui avoir acheté 10 billets à la loterie de Genève. Le fils [Jean-Louis (?)] d'Ami Perdriau est finalement entré, depuis trois ou quatre jours, chez son patron Mesplet, qui a maintenant une maison à lui. Le mariage de [Françoise III] Turrettini, fille du syndic [Horace-Bénédict] avec [David II] Vasserot est finalement béni et consommé; JA, qui a béni le mariage, a offert aux nouveaux époux un magnifique repas. On les attend en Hollande pour le mois d'août ou septembre. Il remercie JA de lui avoir fourni l'information qu'il lui avait demandée en confidence et dont il a fait l'usage qui lui avait été recommandé. Il n'a toujours pas de nouvelle des livres [History of the Réformation, 1715, 3 vol.] que les fils [William, Gilbert II et Thomas I] de feu l'évêque de Salisbury [Gilbert I Burnet] doivent lui envoyer. Il a regretté la mort de cet homme illustre qu'il avait connu quand il était logé soit chez JA soit chez Bénédict [II Turrettini]. Les trois petites-filles d'[Antoine] Rouvière s'en retournent à Nîmes avec l'époux [Pierre Guiraud] de celle qui est mariée [Jaquette] ; ce départ afflige tout le monde. Got ne peut pas se résoudre à faire le voyage de Genève, car la longueur du trajet et la fatigue l'effrayent. Il lui détaille par la suite la situation de ses avoirs en Hollande. La diminution des rentes qu'on craint ne doit plus être définie comme un fruit de la guerre mais plutôt comme un fruit de la paix, ce qui est bien extraordinaire puisque celle-ci devrait apporter un soulagement.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Amsterdam

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

1947_2597-1-2_ug70271_turrettini_file.jpg

page 2


1948_2597-3-4_ug70272_turrettini_file.jpg