31 Lettres

Lettre 2593 de Jean I Barbeyrac Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 12.05.1715

Je vous renvoie... le Livre

Barbeyrac renvoie à JA le livre de Monsieur de Cambrai [Fénelon, Démonstration de l'existence de Dieu], qu'il a lu avec plaisir; il l'avait déjà passé à Gallatin [VIII] lorsque [Gabriel] Bergier a émis le souhait de le lire. Il l'a donc repris à Gallatin et l'a laissé à Bergier le temps qu'il le lise. Il profite de l'occasion pour faire parvenir à JA le discours qu'il a tenu aux derniÚres promotions [Discours sur la permission des lois] ; on l'incite à le publier mais il hésite et...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f174r_ug60601_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f174v_ug60602_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f175r_ug60603_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f175v_ug60604_turrettini_file.jpg

Lausanne 12.05.1715


Lettre autographe, signée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 484 (f.174-175)

Une phrase dans Meylan, Barbeyrac, p.86, 100.


Je vous renvoie... le Livre


Barbeyrac renvoie Ă  JA le livre de Monsieur de Cambrai [FĂ©nelon, DĂ©monstration de l'existence de Dieu], qu'il a lu avec plaisir; il l'avait dĂ©jĂ  passĂ© Ă  Gallatin [VIII] lorsque [Gabriel] Bergier a Ă©mis le souhait de le lire. Il l'a donc repris Ă  Gallatin et l'a laissĂ© Ă  Bergier le temps qu'il le lise. Il profite de l'occasion pour faire parvenir Ă  JA le discours qu'il a tenu aux derniĂšres promotions [Discours sur la permission des lois] ; on l'incite Ă  le publier mais il hĂ©site et demande l'avis de JA; il est sĂ»r que, pour ce qui est de l'impression, on le lui demandera en Hollande s'il n'est pas imprimĂ© en Suisse ou Ă  GenĂšve. Il ne veut pas le demander Ă  [Jacques] Fabri et Barrillot, parce qu'on leur a contrefait Ă  Amsterdam [1715] le discours, toujours de Barbeyrac, qu'ils avaient publiĂ© l'annĂ©e prĂ©cĂ©dente [Discours sur l'utilitĂ© des lettres]. Mais cela a Ă©tĂ© de leur faute puisqu'ils ont imprimĂ© trĂšs peu d'exemplaires et quand Humbert d'Amsterdam [Pierre] leur en a demandĂ© 200, ils n'ont pas pu les lui envoyer; ce qui a incitĂ© l'imprimeur de Hollande Ă  en faire une contrefaçon, non pas pour nuire aux imprimeurs de GenĂšve mais pour pouvoir satisfaire la demande. Barbeyrac n'a plus entendu parler des mĂ©moires qu'on lui avait promis et il espĂšre que le projet Ă©chouera, ce qui lui permettra de travailler Ă  son Grotius [Le droit de la guerre, 1724]. Il a commencĂ© le IIe livre et aimerait bien pouvoir consulter l'Ă©dition de van der Meulen [De jure belli, 1696-1703]. Il est vrai qu'il ne l'estime pas spĂ©cialement, mais il se doit de ne pas ĂȘtre nĂ©gligent. Il aimerait donc en emprunter au fur et Ă  mesure de son travail les diffĂ©rents volumes. Il avait lui-mĂȘme prĂȘtĂ©, il y a onze ou douze mois, au syndic [Abraham] Mestrezat les Institutiones de Thomasius et il en aurait maintenant besoin, puisqu'il s'agit d'un ouvrage qu'il est obligĂ© de consulter souvent. S'il connaissait quelqu'un Ă  Lausanne qui le possĂšde, il l'emprunterait mais c'est le plus misĂ©rable pays au monde pour les livres.

Adresse

[GenĂšve]


Lieux

Émission

Lausanne

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f174r_ug60601_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f174v_ug60602_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f175r_ug60603_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f175v_ug60604_turrettini_file.jpg