43 Lettres

Lettre 2544 de LĂ©onard Baulacre Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Londres 08.11.1714 [28.10/08.11.1714]

Je viens de recevoir dans ce moment

Bien que sur le point de quitter l'Angleterre, Baulacre veut bien essayer de faire les commissions dont JA l'a chargé dans sa derniÚre lettre. Les prix que JA demande pour les livres qu'il veut vendre sont estimés trop chers ici; il y a pourtant un libraire de Londres qui est disposé à donner pour l'histoire de de Thou la somme demandée mais à condition que l'exemplaire soit fait du papier qu'on appelle charta maxim. Il n'offre en revanche que six shillings pour l'autre livre. Il est trÚs...

page 1

0489_2544-1_ug70225_turrettini_file.jpg

page 2


0490_2544-2_ug70226_turrettini_file.jpg

Londres 08.11.1714 [28.10/08.11.1714]


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.B.14


Je viens de recevoir dans ce moment


Bien que sur le point de quitter l'Angleterre, Baulacre veut bien essayer de faire les commissions dont JA l'a chargĂ© dans sa derniĂšre lettre. Les prix que JA demande pour les livres qu'il veut vendre sont estimĂ©s trop chers ici; il y a pourtant un libraire de Londres qui est disposĂ© Ă  donner pour l'histoire de de Thou la somme demandĂ©e mais Ă  condition que l'exemplaire soit fait du papier qu'on appelle charta maxim. Il n'offre en revanche que six shillings pour l'autre livre. Il est trĂšs difficile de trouver complet l'ouvrage de Rymer sur les actes d'Angleterre [FƓdera] ; on dit qu'on en publiera un abrĂ©gĂ© [Tindal, Remarques]. Le gardien des archives faisait derniĂšrement remarquer Ă  JA qu'il y avait beaucoup de fautes dans l'ouvrage de Rymer et Baulacre a mĂȘme mis en garde Le Clerc au cas oĂč il en donnerait des extraits dans son pĂ©riodique [BibliothĂšque ancienne et moderne] ; Le Clerc a dit qu'il s'en Ă©tait dĂ©jĂ  aperçu lui-mĂȘme et qu'il y avait beaucoup de dates qui Ă©taient fausses. Il a vu rĂ©guliĂšrement l'Ă©vĂȘque de Salisbury [Gilbert I Burnet] qui l'avait mĂȘme invitĂ© Ă  dĂźner en lui promettant une table digne de celle de JA mais il n'a pas pu accepter. Avant son dĂ©part Baulacre tĂąchera de voir [Pierre I] Coste pour lui faire part de l'idĂ©e de JA de l'avoir Ă  GenĂšve. Si cette proposition Ă©tait venue quelques semaines plus tĂŽt, elle aurait eu davantage de chances d'ĂȘtre acceptĂ©e mais il se trouve que Coste vient d'ĂȘtre engagĂ© pour une longue durĂ©e par le duc de Shaftesbury [I] comme prĂ©cepteur pour son fils de quatre ans [II]. Pour le moment l'enfant est entre les mains des femmes mais Coste est dĂ©jĂ  dans la maison et reçoit cent piĂšces par an, ce qui est une condition bien douce. D'Iberville, qu'il a rencontrĂ© plusieurs fois, a dit ĂȘtre trĂšs ami avec Fontenelle Ă  qui il prĂ©sentera Baulacre lors du sĂ©jour que celui-ci s'apprĂȘte Ă  faire Ă  Paris. Le Genevois demande Ă  JA de lui procurer aussi des lettres de recommandation pour la capitale française.

Adresse

[GenĂšve]


Lieux

Émission

Londres

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

0489_2544-1_ug70225_turrettini_file.jpg

page 2


0490_2544-2_ug70226_turrettini_file.jpg