11 Lettres

Lettre 2514 de Jacques Lenfant Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Leipzig 24.07.1714

Je suis ici depuis

Lenfant est depuis quelques jours à Leipzig pour y rencontrer des savants et fouiller dans des bibliothÚques publiques et particuliÚres à la recherche de manuscrits concernant le Concile de Bùle. Il en a trouvé mais surtout relatifs à des traités et à des disputes, moins pour les actes et les faits. Les savants sont habiles et communicatifs; Olearius, professeur en théologie, possÚde des manuscrits en bohémien sur la guerre des Hussites qu'un ministre de Dresde qui connaßt la langue pourra lui e...

+ 4 pages

page 1

ms_fr_00487_f367r_ug62635_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f367v_ug62636_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f368r_ug62637_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f368v_ug62638_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00487_f369r_ug62639_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00487_f369v_ug62640_turrettini_file.jpg

Lettre 2514 de Jacques Lenfant Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Leipzig 24.07.1714


Lettre autographe, signée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 487 (f.367-369)

Budé, Lettres, II, p.192-194.


Je suis ici depuis


Lenfant est depuis quelques jours Ă  Leipzig pour y rencontrer des savants et fouiller dans des bibliothĂšques publiques et particuliĂšres Ă  la recherche de manuscrits concernant le Concile de BĂąle. Il en a trouvĂ© mais surtout relatifs Ă  des traitĂ©s et Ă  des disputes, moins pour les actes et les faits. Les savants sont habiles et communicatifs; Olearius, professeur en thĂ©ologie, possĂšde des manuscrits en bohĂ©mien sur la guerre des Hussites qu'un ministre de Dresde qui connaĂźt la langue pourra lui expliquer. Il trouve chaque jour quelque chose de nouveau et parfois sans le chercher, comme cela lui est arrivĂ© rĂ©cemment Ă  Berlin. Une comtesse [Madame de Pölnitz] rĂ©sidant Ă  Vienne, ayant en effet entendu parler de son Histoire du Concile de Constance, lui fit offrir une histoire imprimĂ©e de ce concile en allemand ainsi qu'un manuscrit des actes de ce mĂȘme concile appartenant Ă  la bibliothĂšque de feu son mari. En se rendant chez elle, Lenfant se rendit compte qu'il ne s'agissait pas, comme il l'avait cru, de l'histoire de Riechenthal dont il s'Ă©tait servi mais de celle d'Ulm. La comtesse s'est engagĂ©e Ă  la lui envoyer Ă  son retour Ă  Vienne, oĂč elle est Ă  prĂ©sent d'aprĂšs ce que Leibniz a Ă©crit Ă  Lenfant. Dans ses deux derniĂšres lettres JA lui parle de priĂšres qu'il avait l'intention de lui faire parvenir; s'il ne l'a pas encore fait, il pourrait les donner au proposant Poinlou qui s'en retourne dans ces quartiers. Il a l'intention de passer par BĂąle oĂč il veut se faire recevoir; Lenfant prie JA de lui donner une lettre de recommandation pour [Samuel] Werenfels. Il pourra aussi lui envoyer son abrĂ©gĂ© d'histoire ecclĂ©siastique.

Adresse

[GenĂšve]


Lieux

Émission

Leipzig

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 4 pages

page 1

ms_fr_00487_f367r_ug62635_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f367v_ug62636_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f368r_ug62637_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f368v_ug62638_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00487_f369r_ug62639_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00487_f369v_ug62640_turrettini_file.jpg