71 Lettres

Lettre 2499 de Jean I Barbeyrac Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 15.05.1714

Je vous rends graces

Barbeyrac remercie JA des nouvelles littéraires qu'il lui a communiquées. Il s'est réjoui notamment d'apprendre le projet de Montfaucon [Bibliotheca Coisliniana] ; il attend une balle avec le Lexicon de Pitiscus, ses propres discours [Discours sur la nature du sort; Gronovius, Discours sur la loi royale] et l'édition parisienne de son Pufendorf [Le droit de la nature, 1712]. Il a reçu une lettre de Des Maizeaux d'après lequel les affaires d'Angleterre semblent...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f164r_ug60581_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f164v_ug60582_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f165r_ug60583_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f165v_ug60584_turrettini_file.jpg

Lausanne 15.05.1714


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 484 (f.164-165)


Je vous rends graces


Barbeyrac remercie JA des nouvelles littéraires qu'il lui a communiquées. Il s'est réjoui notamment d'apprendre le projet de Montfaucon [Bibliotheca Coisliniana] ; il attend une balle avec le Lexicon de Pitiscus, ses propres discours [Discours sur la nature du sort; Gronovius, Discours sur la loi royale] et l'édition parisienne de son Pufendorf [Le droit de la nature, 1712]. Il a reçu une lettre de Des Maizeaux d'après lequel les affaires d'Angleterre semblent empirer, ce qui contredit l'opinion courante; comme nouvelles, il annonce seulement une traduction anglaise de Lucrèce par Creech [London, 1714] et lui envoie les tables chronologiques de Marshall. Il a aussi reçu les volumes IIe, IIIe et IVe de la Geographia que Hudson avait fait imprimer à ses frais. Barbeyrac en avait acheté le premier volume à Genève et chargé Des Maizeaux de lui trouver les autres. Mais en Angleterre aussi l'ouvrage se fait rare et son ami avait été obligé de choisir, sur deux exemplaires uniques, les feuilles les plus propres pour en faire un exemplaire passablement bien conditionné. Depuis, on lui en a offert un autre (toujours pour ce qui est des trois derniers volumes) et il demande à Barbeyrac de voir s'il y a quelqu'un en Suisse qui serait intéressé par cet achat. Des Maizeaux est très mécontent de celui [Prosper Marchand] qui a édité les Lettres de Bayle [Rotterdam, 1714] qu'il lui avait fournies lui-même; en effet l'éditeur n'a édité que ce qu'il a voulu et a fait d'autres retranchements dans le texte lui-même; il y a en tout 253 lettres. Il paraît que Bentley travaille à une nouvelle édition de Térence [Londini, 1726] où il fera encore plus de changements dans le texte qu'il n'en a faits dans celui d'Horace [Amsterdam, 1713]. Le bon Strimesius, que Barbeyrac a connu, est un esprit embrouillé et scolastique mais modéré; il a été du reste inquiété lui-même à propos de certains livres un peu tolérants qu'il avait fait imprimer; [Friedrich (?)] Spanheim l'aida et arrêta les poursuites des orthodoxes. Sollicité par ses amis, Barbeyrac fera imprimer son discours rectoral [sur l'utilité des lettres et des sciences, Genève, 1714], même s'il ne l'a pas composé dans ce dessein; dans ce cas là, il aurait envie de s'adresser à Genève pour l'impression, même si Lausanne serait plus facile pour ce qui est de la correction.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Lausanne

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f164r_ug60581_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f164v_ug60582_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f165r_ug60583_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f165v_ug60584_turrettini_file.jpg