207 Lettres

Lettre 2491 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[NeuchĂątel] 25.04.1714

J'ay receu votre lettre

Ostervald et [Johann Heinrich] Brucker sont contents que leurs conditions aient Ă©tĂ© acceptĂ©es par JA et par [Claude (?)] ClaparĂšde; Brucker partira aussitĂŽt que possible, mais pas avant quelques semaines, devant attendre que ses affaires arrivent de BĂąle. Huit jours auparavant, Ostervald avait envoyĂ© Ă  JA les livres pour lui venant de Berlin; il trouve plaisante la proposition que Strimesius a faite Ă  JA d'Ă©crire en faveur de l'universalisme; il faudrait l'inciter Ă  Ă©crire en faveur des bonnes Ɠ...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f048r_ug64178_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f048v_ug64179_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f049r_ug64180_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f049v_ug64181_turrettini_file.jpg

[NeuchĂątel] 25.04.1714


Lettre autographe, adressée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 490 (f.48-49)

Budé, Lettres, III, p.123-124.


J'ay receu votre lettre


Ostervald et [Johann Heinrich] Brucker sont contents que leurs conditions aient Ă©tĂ© acceptĂ©es par JA et par [Claude (?)] ClaparĂšde; Brucker partira aussitĂŽt que possible, mais pas avant quelques semaines, devant attendre que ses affaires arrivent de BĂąle. Huit jours auparavant, Ostervald avait envoyĂ© Ă  JA les livres pour lui venant de Berlin; il trouve plaisante la proposition que Strimesius a faite Ă  JA d'Ă©crire en faveur de l'universalisme; il faudrait l'inciter Ă  Ă©crire en faveur des bonnes Ɠuvres dont la plupart des thĂ©ologiens luthĂ©riens parlent de façon bien dĂ©savantageuse. Cela serait plus utile que d'Ă©crire sur des matiĂšres de pure spĂ©culation. Les thĂ©ologiens luthĂ©riens sont de bien Ă©tranges gens, en gĂ©nĂ©ral plus dĂ©raisonnables que les thĂ©ologiens rĂ©formĂ©s. Il remercie JA de lui avoir envoyĂ© la lettre au pape d'une dame de Paris [De La Grange, Lettre d'une dame françoise]. Il n'a pas vu le livre de La Placette contre NaudĂ© [Nouvelles rĂ©flexions] ; l'Ăąge et la rĂ©putation de La Placette devraient le dispenser de ce genre d'ouvrages. Pourquoi perdre du temps avec un homme comme NaudĂ©? On Ă©crit dĂ©jĂ  depuis un certain temps que [François Langes de Montmirail] de LubiĂšres doit venir Ă  NeuchĂątel de la part du roi [Friedrich Wilhelm I] ; comme le dit JA, c'est un honnĂȘte homme, qui a beaucoup de douceur et de sagesse et sa prĂ©sence sera utile. Les lettres de Berlin disent que le roi l'a nommĂ© mais on ne sait pas s'il a acceptĂ©. On dit aussi que le plĂ©nipotentiaire au CongrĂšs de Baden aura aussi la charge des affaires de NeuchĂątel. On craint que le paquet avec les liturgies [La liturgie, BĂąle, 1713] ne soit perdu puisqu'il n'est pas encore arrivĂ© Ă  Berlin.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f048r_ug64178_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f048v_ug64179_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f049r_ug64180_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f049v_ug64181_turrettini_file.jpg